samedi 24 juin 2017

U comme Série 2 U Availlais aux Assises #AD86 #ChallengeAZ


La passion du polar, ça commence jeune, parfois très jeune, et va savoir où ça mène ?
"Chaque assassin est probablement le vieil ami de quelqu’un", nous dit la grande Agatha. Une phrase qui prend tout son sens au village lorsque le crime s'invite dans les chemins ou les granges. Voyons aujourd'hui la part sombre d'Availles contenue dans  la série 2 U des Archives Départementales de la Vienne . Dans la période qui nous occupe, le XIXème siècle, aucune grande affaire criminelle n'a bouleversé notre commune, seuls quelques petits voleurs, quelques faussaires ont suscité les regards, les chuchotements. Globalement il a toujours fait bon vivre à Availles.
La Cour d'Assises de la Vienne commence sa carrière en 1811, et siège à Poitiers une fois par trimestre. Le fond 2 U comprend les dossiers de procédure et les arrêts de condamnation des affaires criminelles du département. Un formidable travail de dépouillement a été mené par les archivistes de Poitiers. Il a abouti à un fichier consultable en ligne, qui permet de retrouver les inculpés de la Cour d'Assises par patronyme, date du procès, inculpation,  lieu du crime, référence du dossier. L'outil rêvé !
Les dossiers sont nominatifs de 1811 à 1901 et sans mention des inculpés de 1952 à 1986. Pour ce domaine sensible, nous n'explorons pas au delà du XIXème siècle.
Que nous apportent les dossiers d'instruction ?

  • Les circonstances de l'arrestation
  • La description de l'inculpé
  • La description du crime
  • Les interrogatoires de l'inculpé et des témoins
  • Les liens de tout ce petit monde au sein du hameau, du village
  • La liste des témoins, la liste des jurés, la déclaration du jury, l'arrêt de condamnation. 

Qui sont nos petits criminels Availlais ?

  • SAINTON Jean - 16 messidor An 13 - vol - 2 U 605 (série 2U avant la cour d'assises)
  • CAMUZARD Jean - 10 novembre 1818 - vol - 2 U 539
  • DEGENNE Jean - 29 février 1828 - Faux en écriture  privée - 2 U 1500
  • BAUDEAU Augustin - 18 novembre 1835 - Vols divers - 2 U 1521
  • DENIAU (épouse BAUDEAU ) Jeanne - 13 mai 1840 - Vol de bois - 2 U 1545
  • MARTINEAU Charles - 9 mai 1848 - Faux en écriture privée - 2 U 1585 
  • BUSSEREAU Charles - 12 aout 1850 - Vol qualifié - 2 U 1599
A cette liste, il faudra ajouter les petites affaires criminelles concernant des inculpés nés à Availles, mais ayant commis leur méfait sur une autre commune, ils nous échappent encore ! Si vous avez une petite idée faites signe ! Il faudrait sans doute explorer les dossiers des villages alentour et vérifier l'etat civil de l'inculpé. 
Chaque dossier de procédure fait l'objet d'une attention particulière, d'une lecture complète, d'un regard à la fois intéressé, étonné et indulgent. Il ne s'agit pas de juger, c'est déjà fait. Il s'agit de comprendre, d'apprendre, de s'étonner et de partager. Bref. Comme vous avez pu le constater pour les petites affaires criminelles que nous avons raconté dans les bulletins municipaux, sur ce blog ou au Bistrot Patrimoine,  l'équipe  d'Availles ouvre l'oeil de la Police en toute impartialité. 
Il nous reste quelques affaires à comprendre, elles ont sans doute beaucoup à nous apprendre. 
L'affaire BAUDEAU est confiée à Mado, l'affaire DENIAU est confiée à Martine. Nous voilà déjà avec deux lettres du #ChallengeAZ de 2018 ;)
L'affaire SAINTON est dans les pattes de la sorcière.
L'affaire BUSSEREAU cherche toujours sa Miss Marple ou son Sherlock Holmes. 
L'affaire MARTINEAU a failli nous échapper ! Mais le faussaire qu'il semble être sera menotté au prochain passage aux AD86. 
Vous voulez adopter un petit criminel ? N'hésitez pas ! Venez travailler avec nous sur les dossiers de justice. C'est une expérience d'archives passionnante, dans laquelle on se surprend à s'attacher, s'investir, se révolter ! 




1 commentaire:

  1. Régalez-vous dans vos recherches, sortez vos loupes et racontez-nous !!! merci Gloria pour toute cette énergie déployée toi et ta fine équipe :-)
    Bonne journée, A bientôt

    ps - un futur lecteur de romans policiers, cela me ravit !!! ma petite-fille Suzanne a, quant à elle, eu (et a encore) une grande passion pour le Guide de la Route (ouiii il est toujours dans la voiture malgré le GPS car nous nous sommes modernisés) ...... au moins cela l'occupe .... :-D

    RépondreSupprimer