samedi 3 juin 2017

C comme Centenaires et cordonniers #ChallengeAZ


Coupure de presse :
"LA VIENNE POSSEDE UNE CENTENAIRE à Availles-en-Châtellerault. 
Mme Veuve Para, née Grugeard, a vu le jour à Monthoiron, le 13 aout 1839. Quelques années plus tard, elle quittait cette localité  pour venir habiter Availles-en-Châtellerault où elle est encore aujourd'hui. 
C'est une longue vie de labeur que celle de Mme PARA. Mariée en 1864, avec un maçon d'Availles, elle eut quatre enfants dont deux sont morts. Il reste à notre centenaire deux filles, dont l'une habite aux Savignés tout près du bourg, avec sa mère, et l'autre Mme CHEFFARD, à Monthoiron. 
Mme PARA est une charmante vieille femme encore alerte. 
Affectueusement soignée par ses enfants, entourée de l'estime des habitants de son village pour son existence d'honnêteté et de travail, Mme PARA sera à l'honneur le 13 août". 

Madame Marie GRUGEARD, fille de François et de Marie ROBIN, décèdera le 21 décembre 1940 à son domicile à l'âge de 101ans.




Acte de mariage 14 novembre 1864 

Acte de décès 21 décembre 1940

Connaissez-vous d'autres centenaires sur le village ? 
Je suis toujours à la recherche de coupures de presse ancienne. Toutes celles confiées sont photographiées, rendues à leur propriétaire et précieusement archivées à la mairie. Le présent étant le passé de demain, nous conservons méthodiquement toutes les coupures de presse concernant Availles.
---------------------
Marie-France nous propose : 

C comme cordonnier. 
Le cordonnier le plus célèbre de notre village s'appelait Raoul BERNARD. 


 Nous le retrouvons sur cette carte postale ancienne avec son épouse Madame Alice PETITCLAIR qui tenait l'épicerie. Tous deux sont présents sur quelques photos de mariage. 
L'échoppe du cordonnier se trouvait dans la cour dont nous voyons la grille sur l'image. 
" L'atelier de Monsieur BERNARD, au centre du bourg était magnifique : en bois, de forme octogonale."

------------
BLANCHARD Nicolas est notre plus ancien cordonnier, sa profession est mentionnée sur l'acte de baptême de sa fille Louise en 1671
FURGE Pierre est mentionné cordonnier sur les recensements de 1851. Son fils Pierre Paul également. 
PAGE Pierre mentionné cordonnier sur les recensements de 1836
ADHUMEAU Louis est cordonnier à l'actuel 16 de la Rue de Prinçay. 

-----------------------
C comme Chaises. 
Saviez-vous qu'à Availles nous avions un fermier des chaises ? Mais pas n'importe quelles chaises, les chaises de l'église ! 
Maxime Tigé consacre un article à ce sujet pour le #challengeAZ : 
Lisez-le, il éclaire les documents suivants collectés à Availles. 
Notre fermier des Chaises était Augustin GIRAULT. 
Le travail de transcription et d'analyse de ces documents reste à faire. 
ça viendra. 
Bénévoles n'hésitez pas à vous manifester, nous avons besoin d'aide ! 








Sources : 
- Coupure de presse, archives : collections familiales, collectées dans le cadre de l'exploration du patrimoine. 
- Archives départementales de la Vienne - Registres paroissiaux. 
- Archives de la commune d'Availles. 


2 commentaires:

  1. Les articles foisonnent autour de cette lettre "C". Je vais lire tout à l'heure l'article sur les bancs de l'église :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces généreuses lectures ma chère Annick ! j'écris souvent en me disant, s'il n'en restait qu'une tu serais celle-là ! Bises !

      Supprimer