vendredi 2 juin 2017

B comme Bistrot Bien sur ! #ChallengeAZ


Cette photo est vivante et exceptionnelle. 
 Nous sommes dans les années 30, au bistrot de la Thomassinière, sur la route de Prinçay à Monthoiron. 
Le bistrot est très modeste, mais il dispose d'une salle de bal. 
 Il est tenu par Adrienne, l'épouse d'Anatole MORICET.
Il y aura probablement quelques légumes de son jardin au menu du jour.
 En face d'elle, Monsieur Dumoulin, le père de François Dumoulin de Prinçay, notre président des Amis de Prinçay et spécialiste des souterrains ! 
 ------

Le  Coq Hardi, notre Bistrot Patrimoine. Le début de son histoire se situe entre 1811 et 1870. En effet, le bâtiment ne figure pas sur le cadastre napoléonien. Mais en 1870, il est décrit entouré des tombes de l'ancien cimetière, qu'il est question de translater. La maison appartient alors à la Veuve ROUX.
Le bistrot a servi de cantine aux enfants du village (Témoignage de Régis MARTIN), il était alors tenu par Madame MENNECAY qui avait perdu un fils pendant la Grande Guerre. 
C'est d'ailleurs au Coq Hardi que fut organisé le banquet de retour des poilus. 

·         Chronologie du bistrot « le Coq Hardi » . Témoignage de  Monsieur TEXEDRE           
o   Mme DECHARTRE 24/02/1964
o   M. MORISSET 24/03/1972
o   VAUCELLE/SERREAU 08/01/1974
o   TEXEDRE 08/03/1976
o   SARL Le Coq Hardi (TOMS et RIDEAU) 01/10/1982
o   BESNE 09/11/1984
o   DENEUIL 26/06/1986
o   DRUET Marie Claire 14/04/1992

Monsieur TEXEDRE se souvient :
·        1976, année de grande sécheresse qui a duré jusqu’en septembre, on venait boire au bistrot jusqu'à minuit ! On y vendait de l’essence jusqu’en 1992.  La foire aux ânes était derrière (terrain en face du café).    Le bistrot était tenu le lundi par Mme MARTINIERE. Un lundi un orage terrible  a inondé la salle. Il y avait 10 à 20 cm d’eau dans la pièce. Tout le conseil municipal était debout sur les chaises !
·         Monsieur TEXEDRE installe un bal sous parquet vers le parking, on y dansait le soir jusqu’à minuit. Le fils de Mme MARTINIERE tenait la buvette. Au Coq Hardi, on organisa des réveillons pendant trois années successives. Jusqu'à 74 couverts un 31 décembre ! 

             
-------------------
Sur la place toujours, dans l'actuelle maison de Lili, un autre établissement avec salle de bal, tenu par Monsieur THIOLLET
-----------------
En face de la mairie, un petit café qui accueillit la première cantine scolaire. Il était tenu par Monsieur LEGER qui était aussi le secrétaire de mairie. Une petite partie de ce café apparait sur certaines photos de mariage
----------------
A Prinçay, au 16, le bistrot était tenu par Monsieur RION et en face on pouvait danser ! 
-------------------
 Il semble qu'il y ait eu un autre café vers la rue Treuille toujours avec salle de bal.
----------
Un dossier récapitulatif et détaillé sera bientôt à votre disposition. 
--------------
-------------------------------------
On aurait pu aussi jouer B comme BONNEREAU le Boucher 






La Lettrine du jour offerte pour le challengeAZ par Marie-France Rothé. 
Atelier de calligraphie d'Availles. 

4 commentaires:

  1. Article très intéressant. Première photo exceptionnelle, c'est certain :-) un trésor. Merci et Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La collecte des documents nous ramène des trésors enfouis dans les greniers ou au fond des tiroirs. Pas un seul bistrot Patrimoine sans que me soient confiés quelques trésors ! Quelle chance !!!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Anne-Marie !! J'aime beaucoup votre blog et le ton de vos articles, qui font mouche ! Bravo !

      Supprimer