mardi 14 février 2017

Une série, un épisode - AD86 Série 4 U 31 Justice de Paix à Availles.

Source AD86 - Série 4 U 31 

L'exploration du patrimoine d'Availles me mène régulièrement aux Archives Départementales de la Vienne. J'y découvre des ressources inexplorées et des pépites incontestables. Celles-ci construisent petit à petit l'histoire de notre commune. Les informations se recoupent. Les personnages deviennent familiers. Derrière l'anecdotique qui sait ce qu'il est possible d'apprendre ? 
Ici la Justice de Paix du canton de Vouneuil-sur-Vienne (4 U 31), dont dépendent les communes d'Availles et de Prinçay (en 1808, Prinçay est encore une commune). Le Juge de Paix est M. DELAFOND, propriétaire de la Cataudière. C'est dans son château qu'est rendue la Justice. La Justice de Paix est mise en place en 1790. C'est une justice de proximité, simple, rapide et gratuite dont le but est la conciliation. 
La Série 4 U est savoureuse : c'est le feuilleton des petits tracas, qui finissent par s'arranger, moyennant une amende et un peu de bonne volonté ! 
Ainsi en septembre 1808, le Sieur RABAUD s'agace après ses voisins, tous ses voisins...
------
o   26/09/1808 - René RABAUD de Prinçay contre René GUILLE. GUILLE ne cesse de « passer et repasser » journellement dans un pré de 50 ares appartenant à RABAUD et situé au « Pré des Eaux ». Il y passe pour aller cultiver une pièce de terre. Le 19 aout dernier il est même passé avec ses bœufs !
-  Le juge de Paix ordonne une amende de 40F de dommages et intérêts.
 GUILLE dit qu’il a un droit de passage, qu’il n’est que fermier et demande le renvoi sous huitaine pour informer son maitre.
o   3/10/1808 Audience à la simple police. GUILLE est certes « passé et repassé » mais sur les ordres de son maitre Jacques Antoine DELAFOUCHARDIERE. Celui-ci confirme qu’il a un droit de passage de « temps immémorial ». Renvoi car le juge est absent.
o   10/10/1808 Devant Pierre ARNAULT suppléant de la Justice de Paix, tenant audience à la Catodière, appartenant à Mr DELAFOND, juge de Paix, Etienne François CHABOT est secrétaire ordinaire. René RABAUD contre DELAFOND. On voit ici que RABAUD entre en guerre contre le Juge de Paix et le fait passer de l'autre coté du barreau !!! Au Pré des Eaux, RABAUD possède une terre de 140 ares, renfermée de toutes parts de « fossés ». DELAFOND s’est permis de curer le fossé qui "lui touche du coté nord" et de jeter la terre en provenance sur son terrain. De plus, il a coupé quelques "boussées d’épine et un petit ormeau". Pierre ARNAULT, le suppléant, qui ne doute de rien, condamne DELAFOND, son supérieur, à tout remettre en état. DELAFOND s’étonne de la présentation de RABAUD, car il possède le fossé ainsi que l’ormeau et l’épine. Rien n’est à RABAUD !  La décision est prise de se transporter sur les lieux le 22 du mois.
o   17/10/1808 – DELAFOUCHARDIERE et RABAUD devront se présenter devant les juges compétents (la Justice de Paix a ses limites) pour savoir ce qui appartient à qui. Les pièces fournies sont insuffisantes…
o   22/10/1808 – Transport sur le fossé de la Contestation (qui est à deux pas de la Cataudière pour ceux qui l’ignoreraient). Conciliation entre RABAUD et DELAFOND.
  Preuve à l'appui, le fossé appartient à RABAUD
  DELAFOND aura le droit de faire rouir ses chanvres dans le dit fossé et faire rouir ceux de ses métayers. Il fera curer à ses frais le fossé sans nuire aux récoltes de l’autre.

- Le Juge est à l'amende, pour le fossé,  RABAUD reçoit 22F ! 
-------
Souvenez-vous. Nous en avons parlé ensemble au premier Bistrot Patrimoine. Celui sur les lavoirs.   La mémoire orale du village retenait la culture de chanvre.
Il se dit, encore aujourd'hui,  que l'on faisait rouir le chanvre dans l'ancien lavoir des Petites Rivières. 
Le rouissage consiste à laisser macérer la plante dans l'eau, afin de faire pourrir une partie des fibres pour mieux séparer celles qui seront utiles au tissage. 

Nous n'avions aucune archive ancienne attestant de cette activité. Et bien désormais nous l'avons et grâce à la Justice de Paix ! Qui l'eut cru ? 





3 commentaires:

  1. je vous lis toujours avec autant d'intérêt... merci pour tout - Chris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Chris !Les recherches se poursuivent, il ne reste plus qu'à publier un peu plus régulièrement, ce qui fait partie de mes bonnes résolutions ! A bientôt.

      Supprimer
  2. C'est un billet fort intéressant, que j'ai lu avec plaisir et intérêt car il m'ouvre de nouveaux horizons pour mes recherches. Hélas, les AD qui m'intéressent sont éloignées de chez moi. C'est toute une expédition pour y aller, mais le jeu en vaut la chandelle, je suppose.

    RépondreSupprimer