jeudi 5 mars 2015

1733 - Les miliciens d'Availles et de Prinçay.


Source : Archives municipales de Châtellerault. 

Au XVIIIème siècle, la milice provinciale est une conscription. Chaque village établit une liste de ses garçons agés de plus de 18 ans, en bonne santé et mesurant plus de cinq pouces. Les fils de notable sont épargnés. Les miliciens sont désignés par tirage au sort. Ce recrutement est très impopulaire dans les villages. Chaque tiré au sort peut présenter un remplaçant. Il arrive parfois que certains villages proposent leurs vagabonds ou les étrangers de passage. 
Les archives municipales de Châtellerault gardent une trace du tirage au sort de l'année 1733 pour les paroisses d'Availles et de Prinçay. Antoine COUDREAU et Jean MARSAULT furent tirés au sort cette année là. 

Pour Availles et Asnières :
Antoine COUDREAU, fils de Fulgent et d'Henriette MERIGOT, natif d'Availles en Poitou, juridiction de Châtellerault, agé de 26 ans, taille cinq pieds un pouce, cheveux châtains, visage carré, un grain de picotte au dessus du sourcil gauche, nez bien fait, les yeux bleus. 
----------

Pour Prinçay et Leigné-les-Bois :
Jean MARSAULT, fils de René et de Jeanne JOYEUX, natif de Lauthiers en Poitou, juridiction de Poitiers, agé de 23 ans, taille cinq pieds un pouce, cheveux un peu roux, visage plat, deux seings au front du coté droit, deux autres du coté gauche, l'un près de l'oeil, l'autre près de la bouche. Les yeux bleus. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire