jeudi 5 mars 2015

1733 - Les miliciens d'Availles et de Prinçay.


Source : Archives municipales de Châtellerault. 

Au XVIIIème siècle, la milice provinciale est une conscription. Chaque village établit une liste de ses garçons agés de plus de 18 ans, en bonne santé et mesurant plus de cinq pouces. Les fils de notable sont épargnés. Les miliciens sont désignés par tirage au sort. Ce recrutement est très impopulaire dans les villages. Chaque tiré au sort peut présenter un remplaçant. Il arrive parfois que certains villages proposent leurs vagabonds ou les étrangers de passage. 
Les archives municipales de Châtellerault gardent une trace du tirage au sort de l'année 1733 pour les paroisses d'Availles et de Prinçay. Antoine COUDREAU et Jean MARSAULT furent tirés au sort cette année là. 

Pour Availles et Asnières :
Antoine COUDREAU, fils de Fulgent et d'Henriette MERIGOT, natif d'Availles en Poitou, juridiction de Châtellerault, agé de 26 ans, taille cinq pieds un pouce, cheveux châtains, visage carré, un grain de picotte au dessus du sourcil gauche, nez bien fait, les yeux bleus. 
----------

Pour Prinçay et Leigné-les-Bois :
Jean MARSAULT, fils de René et de Jeanne JOYEUX, natif de Lauthiers en Poitou, juridiction de Poitiers, agé de 23 ans, taille cinq pieds un pouce, cheveux un peu roux, visage plat, deux seings au front du coté droit, deux autres du coté gauche, l'un près de l'oeil, l'autre près de la bouche. Les yeux bleus. 



lundi 16 février 2015

DEBIN Eugène Jules (1882/1915) - Poilus d'Availles



  • Né le 19 septembre 1882 à Availles-en-Châtellerault
  • Fils de Victor et LYON Joséphine
  • Classe 1902, matricule 1166, bureau de Châtellerault. 
  • Célibataire, domestique, domicilié à Availles
  • Soldat 2ème Classe au 232ème RI
  • Mort Pour la France le 16 Février 1915 au Signal de Xon par Routières (Meurthe et Moselle)

samedi 14 février 2015

ça baigne dans l'huile pour les mariés de la Saint Valentin ! 1703


Le 14 Février 1703, René BACQUET, journalier, fils de défunt Jean BACQUET et Renée COURAULT épouse à Availles, la p'tite Renée FEURGER. Renée ? C'est la fille de l'huilier du village, Charles FEURGER, sa mère est Louise ECHEVARD.

La poursuite du dépouillement des registres, nous dira s'il vécurent heureux et eurent de nombreux enfants...

Et en attendant ce mariage de la Saint Valentin nous apprend que Charles FEURGER fut un des premiers huiliers de la commune d'Availles.

Bonne Saint Valentin à tous !

jeudi 12 février 2015

Histoire chronologique d'Availles-en-Châtellerault ( en construction permanente)


L'année commence souvent par de bonnes résolutions qu'il ne faut pas tarder à mettre en pratique, de peur de les voir remises... à l'année suivante. 
Voici en chantier permanent, un récapitulatif chronologique de l'histoire d'Availles et de Prinçay. Raconter l'histoire d'une petite commune n'est pas chose facile et je n'en suis pas encore là. 
Mais à travers l'archive, l'anecdote locale rejoint parfois l'évènement historique. 
Availles et Prinçay sont quelquefois cités dans des ouvrages de référence régionale. Vous en trouverez le détail ici. 
Quant à l'archive locale, si elle  raconte souvent l'anecdotique, elle trace un chemin vers la grande histoire. Quoi de plus sympathique que de découvrir la Gabelle avec le curé Marquet de Prinçay,  la période révolutionnaire avec l'assassinat de notre officier municipal Charles Barreau, de croiser les sans-culotte dans la cave du curé Fradin et de soupçonner la peste ou le choléra avec les pics de mortalité des registres paroissiaux. 
Plutôt que de chercher la grande histoire au village, il est question ici de mettre progressivement notre petite histoire en contexte.
Le choix de la chronologie a l'avantage d'être facile à compléter, ce qui sera fait au fur et à mesure des archives dépouillées, et je l'espère, des informations que vous, lecteurs de passage, voudrez apporter à cette modeste contribution à la mémoire du village ! 

---------------
  • XIème siècle :
    • 1031/1046 : Avaliacus villa in vicaria Ingrandinse (Cart de St Cyprine p164) (Source 1) 
  • XIIème siècle :
    •  1123 : Availia juxta castrum Burneys (chap cathédral 12)(Source 1) 
    •  Construction de l'église Notre-Dame d'Availles (Source 2)
    • 1180 Construction du château de la Tour d'Oyré à l'initiative de Raoul de Faye, oncle d'Aliénor d'Aquitaine. (Source 2)
  • XIIIème siècle :
    •  1293 : Avallia (chap de St Hilaire, 169)- Availlia (Pouillé de Gauthier f°173 v°)(Source 1) 
    •  Construction de l'église Sainte-Madeleine de Prinçay (Source 2)
  • XIVème siècle :
    •  1309 : Availle, Avaylle (Gauthier F° 187 v°)(Source 1) 
  • XVème siècle :
    •  1438 : Marconnay est cité dans les archives de la commanderie d'Ozon. (Source 2)
    •  1478 : Availhya (reg. synodal)(Source 1) 
  • XVIème siècle :
    •  Availles dépend de la Châtellenie de Monthoiron, tandis que Prinçay dépend de celle de Chistré (Source 8, page 421)
    • 1528 Les seigneurs de Chitré avaient droit de prééminence, honneurs de prérogatives, tant de titres armoiries, sépultures que autres appartenant à seigneur haut justicier, fondateur et patron de l'église de Prinçay. Ces droits avaient été cédés aux sires de Chistré par les seigneurs de Monthoiron, par acte de partage du 27 octobre 1528 (Source 8)
    • 1596 : René Descartes reçoit à sa naissance le fief modique mais noble du Perron à Availles. (Source 2) La famille du philosophe possédait le Perron, la Bobinière, le Marchais, la Grand-Maison sur la paroisse d'Availles. (Source 8, page363) 
  • XVIIème siècle : 
    • 1613 : La Cloche d'Availles probablement coulée dans le jardin du presbytère (Source 4)
    • 1649 : Availles (Source 1) 
    • Nombreuses réunions de protestants au château de la Tour d'Oyré (Source 2)
    • 6 septembre 1663 : Jean de la Fontaine en chemin vers Poitiers passe par Availles-en-Châtellerault. (Source 5)
    • - Construction du château de la Cataudière. 
  • XVIIIème siècle :
    • Sous l'ancien régime, les cures d'Availles et Prinçay étaient à la nomination du chapitre cathédral et faisaient partie de l'archiprêtré, du duché, de la sénéchaussée et de l'élection de Châtellerault. (Source 1/Source2) 
    • 1750 environ, Dupleix, ancien gouverneur général de la Compagnie des Indes, fait construire la partie centrale du château de la Doubtière. (Source 2) Les DUPLEX sont mentionnés dans les registres paroissiaux d'Availles depuis 1631. 
    • 1753 : Assassinat des Gabelous à la Croix Fleuriau (Source 11)(Source 3)
    • 1779 : Nommé Notre-Dame d'Availles, Availles-les-Châtelleraudois (Almanach provincial p115 et 204)
    • 1787 : Baptême de la petite cloche de l'église de Prinçay, nommée Barbe, par le curé de Fressineau en l'absence du curé de Prinçay. Parrain Marquis de Perusse des Cars, marainne Louise de Verneuil, épouse du Marquis de la Roche du Maine. 
    • 1789, Fin Juillet, dans le dossier de Louis GAUVAIN, notaire de Vouneuil-sur-Vienne guillotiné à la révolution, une anecdote sur la commune de Prinçay : "Lors des émeutes arrivées à la fin de Juillet mil sept cent quatre-vingt-neuf, et presque générales dans toute la République, GAUVAIN, capitaine d'une compagnie, au lieu de rechercher les brigands, fut chez le curé de Prinçay de ce canton, démonta la porte de la cave, but et fit boire le vin de ce ci-devant curé." (Source 7)
    • 1790 le prix de la journée de travail est fixé à 12 sous (Source 9, page 13) 
    • 1790 Herbault à Prinçay et Fradin à Availles prêtent serment à la Constitution civile du clergé(Source 9, page 414). Nos deux prêtres se rétractent, ils seront dénoncés à l'appel du ministre de la police du 22 ventôse An IV adressé aux municipalités. Fradin prêtre jureur retracté d'Availles est dénoncé par la commune de Fressineau, il fuit. Il en est de même pour Herbault curé légitime, jureur et rétracté de Prinçay dénoncé par le canton de Vouneuil-sur-Vienne et arrêté. On l'accuse d'exercer sans avoir rempli les nouvelles formalités. Il déclare avoir fait ses fonctions à la sollicitation de sa propre commune et dans son église, sans se cacher. Il n'imaginait pas, sur ce qu'on lui disait, que le défaut de soumission tirerait à conséquence. Herbault est envoyé à la prison de la Trinité où il restera jusqu'au 7 Nivôse de l'an V. (Source 10, page 255, 304)
    • PAILLE Pierre, notaire et maire de Prinçay est nommé administrateur du district de Châtellerault. (Source 9, page 301)
    • Vente de la Tour d'Oyré comme bien national (Source 2)
    • Vente de l'église de Prinçay aux enchères achetée 530 francs par trois paroissiens de Prinçay. Availles s'empare des DEUX cloches de la petite église, celle de 1613 et celle baptisée Barbe. (Source 4) et (Source 3)
    • 1793 - La société populaire de Vouneuil-sur-Vienne, fondée le 30 nivôse an II envoie des missionnaires dans les communes voisines où la messe se dit encore notamment à Prinçay (Source 10, page 145)
    • 1796 - 4 novembre, assassinat de Charles BARREAU, officier municipal de la commune de Prinçay
    • 1797 - Evaluation des chemins du village. 
  • XIXème siècle :
    • 1803/1804: Prinçay et Availles, communes indépendantes sont réunies pour le spirituel. Des réparations s'imposent pour l'église d'Availles qui tombe en ruine. En l'absence de revenus de la commune ( il n'y a ni foire ni marché à Availles), à la demande du conseil municipal d'Availles, le préfet et le sous-préfet autorisent l'imposition de 1O centimes par franc sur les taxes foncières et mobiliaire et somptuaire, afin de financer les réparations de l'église, et ce à charge des deux communes. Le conseil  municipal de Prinçay refuse catégoriquement argant qu'il doit veiller à l'entretien de l'église de Prinçay qui a besoin elle aussi de réparations. Le ton est catégorique, mais le préfet refuse et impose à Prinçay de contribuer.(source AD 86)
    • 1810 : Ouverture de l'huilerie Lépine à la Margotière (actuelle Croix Blanche). Jean GRATEAU est le premier des huit générations d'huilier d'Availles ! (Source 12)
    • 1812 : Vente du cimetière de Prinçay et de l'église de Prinçay, aux enchères, afin de contribuer à l'acquisition du presbytère d'Availles. (Source AD86)
    • 1818 : La commune est formée de la réunion des deux anciennes communes d'Availle et de Prinçay (a).
    • 1835 : ouverture de la Magnanerie de la Cataudière
    • 1837 : Visite de la Cataudière par la Société d'agriculture de Poitiers, accompagnée du Premier Président de la Cour Royale de Poitiers. La Cataudière devient magnanerie modèle de la Vienne sous la directiond de Cora Millet-Robinet
    • 1841 - 1845 Cora Millet-Robinet écrit à la Cataudière ses deux principaux ouvrages : Conseils aux jeunes femmes et La maison rustique des Dames. 
    • 1851 : 756 habitants
    • 1852 : reconstitution de la paroisse de Prinçay et retour de la cloche de 1613. La petite Barbe ne revient pas. Sur ordre du sous préfet, la cloche est déposée chez la mère Madelon de Chagon car son mari est président de la fabrique (Source 4). Le conseil de fabrique de Prinçay fait établir par Gabilla maçon, un devis de réparation de la façade de l'église (Source AD86)
    • 1853 : Rétablissement du cimetière de Prinçay, gros contencieux entre les habitants de Prinçay et la commune d'Availles. Le préfet tranche en faveur de Prinçay (Source AD86)
    • 1857 : achat d'une cloche pour Prinçay. (Source AD86)
    • 1859 : Description des souterrains de Prinçay dans l'ouvrage de l'abbé Lalanne, histoire de Châtellerault. (Source 8)
    • 1859 : construction d'une école. 
    • 1869 : réparation du clocher d'Availles (Source AD86)
    • 1880 : rachat du château de la Tour d'Oyré par Adrien Treuille 
    • 1885 : Découverte d'un trésor dans une carrière d'Availles par M. Sainton Fonteny (Source Presse et BSAO)
    • 1890 : Adrien Treuille maire d'Availles. (Source 6)
    • 1898 - Réparation de la toiture de l'église de Prinçay (Source AD86)
  • XXème siècle :
    • 1909 Réparation du puits de l'école publique (Source AD86)
    • 1910 - l'épicerie est tenue par Raoul BERNARD qui est aussi le cordonnier du village
    • 1912 Construction d'un lavoir (Source AD86)
    • 1913 Entretien du cimetière de Prinçay (Source AD86)
    • 1945, 9 décembre : Grande fête du retour des prisonniers et déportés, un arbre de la libération a été planté coté nord ouest de la Grande Place René Descartes (Source 13)
    • 1950 : Premier matériel d'incendie du centre de secours d'Availles (Source 13)
    • 2004 27 juin : Inauguration du vitrail de Prinçay  (Source 13)
---------------------------------
  • Sources :
  • 1 : Dictionnaire topographique de la Vienne
  • 2 :  Patrimoine des communes de la Vienne. 
  • 3 : Registres Paroissiaux d'Availles et Prinçay - Dépouillement Gloria Godard. 
  • 4 : Le Glaneur Châtelleraudais N°23 et 24 - La cloche de Prinçay par l'abbé Longer. 
  • 5 : Le Glaneur Châtelleraudais N°15 - Le jour où La Fontaine par Léon Petit
  • 6 : Le Glaneur Châtelleraudais N°25 (1971)
  • 7 : La Grande Peur de 1789 en Poitou par Henri Diné. 
  • 8 : Histoire de Châtellerault et du Châtelleraudais, par l'abbé Lalanne.  
  • 9 : La révolution à Poitiers par le Marquis de Roux
  • 10 : Histoire religieuse de la révolution à Poitiers et dans la Vienne par le Marquis de Roux
  • 11 : La Gabelle et la contrebande de sel dans l'Ouest par M. Ducluzeau
  • 12 : Huilerie Lépine 
  • 13 : Bulletin municipal

mercredi 11 février 2015

Fradin Pierre-François curé d'Availles sous la révolution.




Le document ci-dessus nous apprend que le 30 messidor de l'an VI, Pierre-François FRADIN ex curé bénéficie d'une pension annuelle dite ecclésiastique de 800 francs. 
Documents fournis par Fradin pour en bénéficier :
1 -Son acte de naissance
2 - l'expédition de la prestation de serment fait d'après la loi du 14 Aout 1792*
3 - Certificat de vie, d'individualité et de résidence
4 - Déclaration signée de lui portant qu'il n'a point retraité son serment. 

-------------

Par la loi du 14 Aout 1792, les prêtres, constitutionnels et réfractaires, comme tout Français percevant une pension ou traitement de l'État, doivent prêter un nouveau serment dit serment de "liberté-égalité" :
« Je jure d'être fidèle à la nation et de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en les défendant »

L'affaire du Gilet Rouge - Liste des Témoins

Vous avez des ancêtres ayant vécu la période révolutionnaire au village d' Availles-en-Châtellerault ? Venez vérifier dans la liste ci-dessous s'ils furent témoin à l'un des plus  grands procès criminels de cette époque ! 
  • AMIRAULT Vincent confirme les propos de BARREAU
  • ARNAULT Marie epouse PHILIPONNEAU confirme l’épisode de mise en joue de BARREAU dans les taillis de la citoyenne CREUZE MILLET
  • AUBERT Marie épouse SENECHAU dit que la femme BARREAU a promis de l’argent à son fils pour tuer son mari
  • BARREAU Jean Josephnotaire et huissier : confirme être allé chez GRELU avec BAROU. GRELU revenu leur a tué un poulet, ils ont mangé et joué au pallet. Passé la nuit parce qu’il pleut.
  • BEAUCHENE Pierre  : GRELU lui a dit coucher avec la femme BARREAU. Sait que GRELU maltraite sa femme.
  • BOBIER Jean : a rencontré BAROU est allé boire chez GRELU qui  n’y était pas. Ses enfants le cherchaient. Ensuite il entend GRELU qui demande une chandelle à son fils pour donner à manger à la jument de BAROU. Il reste un demi quart d’heure dehors, puis les rejoint comme si de rien n’était.
  • BOREAU Jean Baptiste confirme gilet rouge à fleurs pour GRELU mais ne confirme pas que ce soit le même que le morceau.
  • BOUCHERE Anne  domestique de LHUILLIER : confirme les enfants qui cherchent leur père.
  • BRISSONNET Louis  : rencontre Grelu au cabaret des trois pigeons  et le voit avec la femme Barreau . Quelqu’un a dit à Barrau que sa femme était avec Grelu dans les bois de la veuve Creuzé. Barrau y est allé et Grelu l’a menacé d’un fusil.
  • BRUNET Alexis 18 ans : vient sur les lieux du crime et voit Charrou qui jette par-dessus le mur, un morceau d’étoffe rouge à fleurs. Alexis passe par-dessus le mur, récupère le morceau et le garde jusqu’à l’arrivée du juge de paix.
  • BUSSEREAU Denis confirme l’adultère
  • CARRE  Marie Carré épouse Pierre ROY,  GRELU revient après s’être absenté vers 6H pendant trois quart d’heure ; Au retour demande une chandelle à son fils et celui-ci dit : «  je ne sais pas d’où mon père vient, il est plein de sang »
  • CHAMBORD Madeleine  servante grand Pré chez POIZAY confirme l’adultère
  • CHAMFORT Citoyenne reconnait le couteau comme étant à GRELU.
  • CHAPELAIN Anne : couturière, Louise est son apprentie. Confirme et dit que la femme GRELU savait que son mari couchait avec la femme BARREAU
  • CHARBONNEAU  Jean cabaretier au logis neuf : sait que GRELU couche avec la femme BARREAU. Se dit dans la ville, qu’il maltraite sa femme et la rend malheureuse.
  • CHARROU Denis :  le lendemain voit le cadavre, le couteau et le morceau de tissu. Croit que le morceau était une bourre ( ?)Voyant qu’il était trempé, le prit pour une guenille et le jeta par-dessus le mur.  En a discuté avec LUNOT et avec d’autres personnes, pour faire retrouver le morceau de tissu. dit avoir jeté le morceau de gilet par-dessus le mur sans penser à mal. 
  • CHAUVIN Françoise Chauvin épouse JAHAN ne sait rien
  • CLERTE Jean aubergiste à Bonneuil : confirme l’adultère
  • CLERTE Pierre  Meunier Availles confirme l’adultère 
  • CROCHET Antoine  idem Anne Bouchère. Domestique
  • DELACROIX Joseph  confirme l’adultère
  • DELAVEAU Pierre  Prinçay : confirme qu’on cherche Grelu le soir
  • DENICHERE Jean ex prètre, confirme les dire de Suzanne sa cousine et la maltraitance.
  • DENICHERE Suzanne : la femme GRELU cherche son mari le soir du crime. Suzanne ne lorgne pas chez les voisins mais quand même elle sait que GRELU maltraite sa femme.
  • DESMOULINS Michel Ozon : confirme les enfants qui cherchent GRELU.
  • DOUCET René  Leigné les Bois
  • DUFOUR Louis.
  • DUPAIN Jean  dit BAROUconfirme les propos de BOBIER Jean
  • DUPUY Antoine a des histoires à raconter +++
  • GAUDIN René  Availles : confirme le gilet
  • GAUDIN Jean  domestique de POIZAY à la Tour d’Oyré. A gardé le cadavre. A vu le couteau. ++++
  • GRELU a été vu à la foire de Bonneuil avec la femme de Barreau.
  • HESIN Jean de Fressineau confirme l’adultère a entendu le chien de Barreau
  • JAHAN Jean  ne sait rien.
  • JAHAN Jeanne: a vu le morceau de gilet dans les mains de BRUNET fils et qu’il  avait été cherché dans le clos de la citoyenne  CREUZE où il parait qu’il avait été jeté.
  • LAINE François confirme l’adultère
  • LAROCHE DE LA CHAIGNEROTTE François  à Targé voisin du lieu du crime n’a rien entendu.
  • LECLERC Louise : a fait deux gilets pour GRELU, un fond blanc à fleurs et un fond rouge à fleurs. Confirme avec réserve. A séparé une bagarrre avec sa femme.
  • LEPINE Marie Availles : gilet reconnu
  • LEPINE Pierre Availles : reconnait le gilet
  • LERONDE Pierre  domestique de Barreau 18ans. +++
  • LHUILLIER Jacques Pouthumé : confirme maltraitance, et femme GRELU qui cherche son mari
  • LHUILLIER Pierre a rencontré GRELU avec son beau frère à 5 h au moulin des halles, il est parti précipitamment . Savait pour l’adultère et la maltraitance.
  • LIVONNET Jeanne épouse d’antoine DUPUY : confirme l’adultère et le gilet
  • LUNETEAU Pierre  serrurier Prinçay : a vu GRELU préoccupé et l’a vu avec la femme BARREAU aux Trois pigeons.
  • LUNOT François : confirme que CHARROU jette le morceau de tissu par-dessus le mur en disant que c’est une guenille. Que LUNOT lui dit qu’il se compromet en faisant ça et Charon lui demande de faire le mur pour aller chercher le morceau ce que LUNOT refuse de faire.
  • MENARD Pierre  sabotier : voit GRELU qui surveille les AR de la foire, puis revient pressé. Sait que c’est « cette coquine de BARREAU » qui le débauchait et qu’il maltraitait sa femme.
  • MAIGRE Antoine  meunier Chenevelles mange du poulet chez GRELU
  • MIGNON Louis  a vu passer Grelu sur le chemin puis BARREAU.
  • MILLET Victor boulanger Prinçay  : Joseph SENECHAU, sa femme, son metayer et sa métayère lui ont dit avoir oui dire à la femme BARREAU  parlant à ses domestiques, "mon mari est absent, j’en suis si mécontente que si vous vouliez le tuer, vous me feriez plaisir et je ferai votre fortune". Qu’ils auraient oui dire, mais ne savent plus par qui qu’elle aurait promis jusqu’à cinquante boisseaux de bled avec …. Pour tuer son mari…..
  • MOREAU Jeanne : a vu Grelu à la foire avec un gilet à fleurs. Ne  confirme pas que le morceau est du même gilet, peut-être plus clair. Savait pour le couple.
  • MOREAU René  Availles : pense que la pierre a été  mise avant pour servir à  tuer.
  • MORNETTE Renée  épouse René ROBIN  ozon, le 13 elle se rend chez elle et rencontre la femme BARREAU qui parait inquiète, voulait savoir si son mari était en assaut ou resté en arrière. Elles se quittent et voit passer GRELU, à six heures. Et un quart d’heure après elle voit passer BARREAU
  • PENOT Pierre confirme l'adultère
  • PHILIPONNEAU Pierre  : CHARROU lui a dit avoir jeté le morceau de gilet par-dessus le mur sans penser à mal ??? A trouvé Grelu dans les taillis près de chez la Veuve Creuzé et a été mis en joue par lui. Savait qu’il couchait avec la femme de Barreau.
  • PIRAUDEAU Radegonde :GRELU lui a dit coucher avec la femme BARREAU. Sait que GRELU maltraite sa femme.
  • POIZAY Alexis Availles : aux trois pigeons confirme le gilet rouge.
  • RAIFFE Victor: la femme Barreau cherche Grelu et demande à Louise Leclerc si elle l’a vu.
  • RAIFFE Pierre? maréchal témoin d’un altercation entre GRELU et le cousin de BARREAU. Confirme pour le gilet très accusateur, reconnait la gilet, confirme avoir vu le lendemain GRELU avec une veste abimée (bavaroise) du même coté que le gilet donc dans le même temps de la bagarre
  • ROBIN Jacques a vu passer les deux, confirme le gilet à  fleurs.
  • ROPION Françoise  a vu le cadavre, le couteau.
  • ROY Pierre  confirme maltraitance et gilet rouge.
  • SENECHAU Joseph  père du domestique charge la femme BARREAU qui demande silence à ses domestiques.
  • SENECHAU René fils, a été domestique de Barrau et la femme BARREAU  lui a dit de garder le secret. Elle couchait avec GRELU depuis environ 4ans au moins. Il venait chez les BARREAU la nuit, fouilliait dans les armoires prenait l’argent. La femme BARREAU  a demandé à ses domestiques de tuer son mari.GRELU et elle avaient une petite chambre chez le cabaretier des trois pigeons….
  • SERREAU laboureur, aux trois pigeons, fit passer un couteau à GRELU  pour défaire un ??? assez ressemblant
  • SERREAU Françoismartinière targé : a vu GRELU aux Trois Pigeons .
  • SIMON Jeanne  femme de CHARBONNEAU confirme les dires de son mari. BARREAU s’est plaint du comportement de sa femme et GRELU maltraitait la sienne.
  • THORET René Huissier : reconnait le gilet rouge.
  • VILLERET André  cabaretier aux trois pigeons : a vu Grelu et la femme barreau ensemble chez lui. Savait qu’ils couchaient ensemble.
  • VOISIN Jeanne Voisin femme de Jacquees LHUILLIER : confirme la maltraitance et le fait que la femme GRELU cherchait son mari le soir du crime.

Révolution et redistribution des cartes. Availles au fil de l'archive.


Source AD86. 
-----
POIRET Alexis - Availles et les p'tits propriétaires
6 thermidor An IV (24 juillet 1796), Alexis Poiret demeurant commune d'Availles, s'étant soumis pour acquérir, conformément à la loi du 28 Ventôse An iV dernier, les biens nationaux situés dans votre arrondissement, ci-dessus désignés :
Savoir, un petit enclos touchant la maison dont jouit le citoyen ROIFFAY commune de Targé confisqué sur l'émigré Descars Perusse; 
-----

vendredi 6 février 2015

Retrouvez l'affaire du Gilet Rouge, dans le Bulletin Municipal !


Retrouvez l'affaire du Gilet Rouge dans le bulletin municipal . 
Merci à l'équipe municipale d'Availles de m'avoir permis de vous raconter
 la passionnante et terrible histoire 
de 
Charles Barreau
 officier municipal de la commune de Prinçay,
 mort assassiné le 12 Brumaire de l'An V. 
Rocambolesque affaire criminelle qui mena Jean GRELU  à la guillotine et vit Hortense DERINGERE sauver de peu sa tête !

Et merci à tous ceux qui prendront le temps de lire ! 


mardi 3 février 2015

Availles et Prinçay au fil des ans et des registres - XVIIIème Siècle


--------
Availles et Prinçay, au fil des ans et des registres - XVIIIème siècle. 

Indexation sur Ancestrologie et mise en ligne de la généalogie du village sur Généanet.  
--------------
Corrections, précisions et commentaires apportés au fur et à mesure aux relevés de GE86. 
------------
  • Année 1712 :
    • Availles :
    • Prinçay :
  • Année 1711 :
    • Availles :
    • Prinçay :
  • Année 1710 :
    • Availles :
    • Prinçay :
      • 4 B - 1 M - 4 S
      • 14 mai, un inconnu qui se dit de La Puye est décédé à la Cour du Moine qui parait âgé d'environ 40 ans. 
      • 27 juillet Jeanne GUILLE un an est inhumée dans l'église. 
  • Année 1709 :
    • Availles :
    • Prinçay :
      • 1 B - 0M _ 1 S
      • Curé de la Caillerie
      • Source : AD86/Prinçay/BMS/1668-1726/vue 97
  • Année 1708 :
    • Availles :
    • Prinçay :
      • 6 N - 0 M - 0 S
      • Source : AD86/Prinçay/BMS/1668-1726/vue 95-96
  • Année 1707 :
    • Availles :
      • 16 B - 6 M- 6 S
    • Prinçay :
      • 6 B - 1 M - 0 S
      • le 8 novembre Jeanne TESSIER, épouse de René CARDINAU, met au monde des jumeaux Gabrielle et Philippe, 
  • Année 1706 :
    • Availles :
      • 26 B - 5 M - 6 S
    • Prinçay :
      • 8 B - 0 M - 7 S
      • Le 8 Septembre, Dame Deringère met au monde une petite fille non nommée qui meurt le lendemain, elle est enterrée dans l'église. 
      • Le 6 décembre naissance de l'enfant BERJAULT Nicolas fils de Catherine BERJAULT qui a dit au curé que le père de cet enfant est nommé PICQARD
  • Année 1705 :
    • Availles :
      • 25 B - 7 M - 16 S
      • Le 13 avril, la petite Thérèse FRADIN, fille de François FRADIN notaire royal et Renée PAILLE, meurt à l'âge de trois ans. Elle est inhumée dans l'église. 
      • Le 17 avril, c'est son grand-père Henry PAILLE , Sieur de la Reliandrie qui meurt à son tour et sera lui aussi inhumé dans l'église d'Availles. 
    • Prinçay :
      • 9 B - 0 M - 1 S
  • Année 1704 :
    • Availles :
      • 7 B - 2 M - 17 S
      • 7 Février, BOUCHER Simon laboureur est inhumé dans l'église
    • Prinçay :
      • 7 B - 1 M - 3 S
      • BOUTE Perrine accouche d'une petite Jeanne le 23 janvier, l'enfant meurt le lendemain. Perrine accouche en décembre de la même année, le 14, d'une petite Marie qui survit. 
  • Année 1703 :
    • Availles :
      • 20B - 8  M -7 S 
    • Prinçay :
      •  5 B -3 M - 2  S (Source : BMS 1668-1726 pages 66-69)
  • Année 1702 :
    • Availles :
      •  23 B - 8 M - 22 S 
      • 27 juin, Jean BERTRAND se marie avec Jeanne DEMANGE. Ils ont déjà un petit Jean né en mars 1700. 
      • Nombreux décès d'enfants en septembre (5). 
    • Prinçay :
      • 10 B - 1 M - 8 S (Source : BMS 1668-1726 pages 70 )
      • Demoiselle Françoise BALOCHE a accouché dans le bourg de Chitré de noble personne François MITRON. Françoise BALOCHE signe l'acte de baptême de son fils. 
  • Année 1701 :
    • Availles :
      •  21 B - 8  M - 10 S 
    • Prinçay :
      •  5 B - 2 M - 2 S (Source : BMS 1668-1726 pages 66-69)
  • Année 1700 :
    • Availles :
      • 17 B - 8 M - 13 S 
      • 3 mariages VIP cette année là ! 
    • Prinçay :
      •  10 B - 3 M - 3  S (Source : BMS 1668-1726 pages 62-66)
      • L'enfant François MARTINEAU, né le 16 décembre ne sera baptisé que le 25, sans plus d'explication. 

jeudi 15 janvier 2015

Availles et Prinçay, au fil des ans et des registres - XVIIème siècle.


--------
Availles et Prinçay, au fil des ans et des registres - XVIIème siècle. 
Mise à jour du 03 Février 2015.
De 5983 à 6280 individus. 
La relecture du XVIIème siècle est terminée pour Prinçay et Availles ! 
Indexation sur Ancestrologie et mise en ligne de la généalogie du village sur Généanet.  
--------------
Corrections, précisions et commentaires apportés au fur et à mesure aux relevés de GE86. 
------------
  • Année 1699 :
    • Availles :
      • 17 B - 4 M - 11 S 
      • Le 6 Octobre Charlotte GUIGNON meurt des suites de ses couches. Sa fille Charlotte LERONDE est née le 15 septembre. 
    • Prinçay :
      • 6 B - 1 M - 2 S
      • Françoise LIGER est inhumée dans l'église. 
      • 28Aout, le curé de Prinçay s'absente, celui d'Availles prend le relais. 
  • Année 1698 :
    • Availles :
      • 20 B - 5 M -10 S 
      • Le 11 janvier Jeanne JARRY meurt en couches à 30 ans, après avoir mis au monde la petite Marie LEMERLE fille de Jean. 
      • Naissance de Gabrielle POINTUREAU, le 16 avril 1698, légitimée. Les deux parents sont domestiques de Messire François PAILLE Seigneur du Magnou
    • Prinçay :
      • 5 B - 0 M - 2 S
      • SEUILLY Pierre, né avant 1678, marié à CLERTE Marguerite, vit à Prinçay, il est maitre d'école. 
  • Année 1697 :
    • Availles :
      • 21 B - 3 M - 4 S
      • 12 Octobre meurt un passant dont on ne sait ni le nom ni la paroisse. 
    • Prinçay :
      • 6 B - 3 M - 1 S
  • Année 1696 :
    • Availles :
      • 17 B - 7 M - 7 S 
    • Prinçay :
      • 13 juin :  beau mariage FLEURIAU avec de belles signatures. 
      • 3 B - 2 M - 4 S
  • Année 1695 :
    • Availles :
      • 16 B - 6 M - 16 S 
      • Le 6 avril, Simon VAISSAULT est baptisé par le curé de Prinçay en l'absence du curé d'Availles. 
      • Mathurine SAVIGNE, inhumée dans l'église d'Availles le 28, morte dans la paroisse de Vouneuil le 27 avril
      • Le 4 décembre 1695, mort d'une fille passante nommée BUVANSOYE
    • Prinçay :
      • 4 B - 0 M - 0 S
  • Année 1694 :
    • Availles :
      • 7 B - 7 M - 23 S 
      • 5 février Dame Gabrielle FRADIN épouse de René GUIGNARD notaire royal est inhumée dans l'église. 
    • Prinçay :
      • 2 B - 2 M - 12 S 
  • Année 1693 :
    • Availles :
      • 20 B - 6 M -20 S 
      • Messire PINSARD David inhumé dans l'église le 26 décembre. 
    • Prinçay :
      • 4 B - 2 M - 8 S
  • Année 1692 :
    • Availles :
      • 8 B - 12  M - 10 S 
      • Le 27 juin Anne CLERTE meurt des suites de ses couches. Gilles, fils de François Vaissault est né le 16 juin. 
    • Prinçay :
      • René OUVRARD nouveau curé de Prinçay prend la plume, et il écrit miraculeusement bien...
      • 8 janvier : Jean COUGNEE meurt à 94 ans. 
  • Année 1691 :
    • Availles :
      • 13 B - 5 M - 8 S
      • Le 13 novembre, Léonarde VOISIN épouse de Pierre JOUZEAU meurt de suites de couches, elle a mis au monde le petit Jean le 2 novembre. 
      • Le 26 novembre Jean CARDINEAU est inhumé dans l'église. 
      • Le 8 décembre Philippe OUVRAY épouse de GIRAUDEAU est elle aussi inhumée dans l'église. 
      • Source : AD86/Availles-en-Châtellerault/BMS/ 1668-1699/vue58 -91
    • Prinçay :
      • Année manquante
  • Année 1690 :
    • Availles :
      • 19 B - 7 M - 8 S
    • Prinçay :
      • Année manquante
  • Année 1689 :
    • Availles :
      • 16 B - 4 M - 9 S
      • Juillet le curé malade est remplacé. 
    • Prinçay :
      • 6 mai : François Cognée de Prinçay veuf pour la seconde fois, se marie pour la troisième fois avec Nepveu Marie veuve elle aussi.  
      • 17 juin : décès de Jean GUIGNAN curé de Prinçay. Il fut curé de la paroisse pendant 18 ans. 
      • 7 B - 1 M - 1 S
  • Année 1688 :
    • Availles :
      • Année Bissextile, comme en atteste la naissance d'Anne LE DE le 29 février ! 
      • 12 B - 3 M - 1 S
    • Prinçay :
      • L'année manque dans les registres. 
  • Année 1687 :
    • Availles :
      • 9 B - 5 M - 11 S
      • Long texte sur la Régence. 
      • (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 37)
    • Prinçay :
      • 3 B - 1 M - 2 S
  • Année 1686 :
    • Availles :
      • 9 B - 3 M - 17 S
    • Prinçay :
      • 6 B - 3 M - 2 S
  • Année 1685 :
    • Availles :
      • 19 B - 4 M - 15 S
      • 21 septembre : Antoinette et Marie-Anne FOMBEUR soeurs jumelles de François et MarieDEGENNES
    • Prinçay :
      • 3 Octobre Conversion d'Elisabeth DUPUY, femme de Sieur ? de la Bobinière (AD86/Prinçay-Availles/BMS/1668-1726/vue36)
      • 4 B - 1 M - 4 S
  • Année 1684 :
    • Availles :
      • La fille de Natal JOUBERT nait le 14 janvier, 2 mois après la mort de son père. 
      • 7 B - 1 M - 8 S
    • Prinçay :
      • Le 8 février, Marc BOUTET veuf de Jeanne NEPVEU se remarie avec... Jeanne NEPVEU ! Joies et casse-tête du farfouilleur d'archives ! 
      • 7 B - 1 M - 8 S
  • Année 1683 :
    • Availles :
      • 14 B - 3 M - 8 S
    • Prinçay :
      • 29 Juillet Marie-Anne et Charles enfants jumeaux de Jacques PROUST et Renée COULON
      • 28 novembre : Perrine BASCINET meurt de suites de couches (3 Nov), sa fille Florence survit. 
      • 12 B - 3 M - 2 S
  • Année 1682 :
    • Availles :
      • Héliette Merigot nait le 4 janvier, son père Catherin est mort un mois avant...Source : AD86/Availles-en-Châtellerault/BMS/ 1668-1699/vue28
      • Paul Varenne meurt le 19 septembre en tombant d'un noyer. Sa femme Jeanne BRUNEAU accouche trois jours plus tard d'une petite Marie. 
      • Nombreux décès d'enfants et de vieillards en début d'année. 
      • Claire PAILLE est inhumée dans l'église
      • 16 B - 3 M - 13 S 
    • Prinçay :
      • 4 B - 3 M - 4 S
  • Année 1681 :
    • Availles :
      • Jean Pelletier 10 ans est inhumé dans l'église. 
      • 5 B - 5 M - 26 S
    • Prinçay :
      • 3 B - 1 M - 2 S
  • Année 1680 :
    • Availles :
      • 19 Mai enfant naturel de Léonore MOUSNIER dans le beau monde. 
      • 25 mai. Mort de Jean GUIOT paralytique (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 29). " qui a reçu tous les sacrements après avoir été paralytique et dépourvu de l'usage de tous ses membres à la réserve de sa langue et de son jugement l'espace de 16 ans. "
      • Le curé nous parle de la Régence (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 37)
      • FOUSSOYER Gervais est dit le Parisien
      • 19 B - 4 M - 22 S
    • Prinçay :
      • 3 B - 0 M - 5 S
  • Année 1679: 
    • Availles :
      • 9 B - 5 M - 14 S
      • Le 10 février Marin Echevard perd sa mère et son beau-père ! 
      • Le 11 février, George ROPION a été retrouvé mort au dessous du plancher de la Tour d'Oyré. (Source : AD86/Availles-en-Châtellerault/S/ 1629-1687/vue28)
    • Prinçay : 
      • 5 B - 0 M - 3 S
      • Le 17 Mai c'est Fradin le curé d'Availles qui s'occupe des baptêmes, car Guignan est malade ! (AD86/Prinçay-Availles/BMS/1668-1726/vue 26)
  • Année 1678 : 
    • Availles :
      • 0 B - 0 M - 17 S
      • Le 6 janvier, Jeanne MARQUET épouse de Melaine FRADIN meurt à l'âge de 88 ans et 4 mois et est inhumée dans l'église, près du confessionnal. 
      • septembre 1678 Poupin François, son épouse Perrine Boulineau et leur fille Perrine meurt tous trois en l'espace de 15 jours
      • Le couple Hilaire DELAPORTE et ? Perrine meurent à 3 semaines d'intervalle. 
      • Epidémie ? 
    • Prinçay : 
      • 7 B - 1 M - 3 D
  • Année 1677 : 
    • Availles :
      • 0 B - 0 M - 11 S
      • 20 aout la foudre s'attaque au clocher de l'église, les astucieux paroissiens d'Availles éteignent le début d'incendie à l'eau bénite. (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 24)
      •  le 12 aout 1677, Thomas BERGEAULT, a été tué par son bo?? et charette proche Trainebot.(AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 24)
      • 26 et 30 Octobre, le couple GOYER René et GROUIARDE Jeanne agés d'environ 30 ans meurent à 3 jours d'intervalle.
    • Prinçay : 
      • 9 B - 7 M - 3 D
  • Année 1676 :
    • Availles :
      • Le curé de Prinçay GUIGNAN, célèbre le baptême du petit René GUIGNARD, à la place du curé d'Availles, René FRADIN, trop ému sans doute de la naissance de ce petit neveu dont il est aussi le parrain ! Source : AD86/Availles-en-Châtellerault/BMS/1668-1699/vue 23 
      • Les décès sont nombreux cette année-là, l'épidémie est là probable et elle dure tout au long de l'année, endeuillant les maisons. François Degennes et son épouse Anne RAISON meurent à 8jours d'intervalle en janvier. En juillet, c'est au tour de René BINON et Madeleine CARDINAU de succomber à moins d'une semaine d'intervalle. 
      • 12 B - 5 M - 22 S
    • Prinçay :
      • 12 B - 1 M - 6 S
      • A Prinçay également, on doubla cette année le nombre de morts...
  • Année 1675 : 
    • Availles :
      • 14 B - 8 M - 3 S
    • Prinçay : 
      • 6 B - 2 M - 3 S
  • Année 1674 : 
    • Availles :
      • Jean GUILLOT meurt à l'âge de 94 ans ! 
      • Pierre MORICET et Hilaire DOUSSET son épouse meurent à 4 jours d'intervalle. 
      • 12 B - 3 M - 13 S
    • Prinçay : 
      • 6 B - 0 M - 3 S 
  • Année 1673 :
    • Availles :
      • Le 14 février, FRADIN Gabrielle épouse de GUIGNARD met au monde des jumeaux. 
      • 12 B - 2 M - 14 S
    • Prinçay : 
      •  le 25 septembre, Anne SENECHAU meurt en couches en mettant au monde le petit Michel. Notée défunte sur l'acte de baptème, elle est enterrée à Availles le 28 septembre. 
      • 9 B - 1 M - 3 S
  • Année 1672 : 
    • Availles :
      • 14 septembre. Vincent QUARTIER meurt en tombant d'un noyer ! 
      • 21 septembre. Décès de Maitre CAILLAU, notaire royal et receveur de la Tour d'Oyré. 
      • 12 B - 4 M - 10 S
    • Prinçay :
      • 3 B - 1 M - 3 S
  • Année 1671 :
    • Availles :
      • Michelle SENECHAULT meurt des suites de ses couches. Sa fille meurt une semaine plus tard. 
      • Antoine DEGENNES est cardeur de laine, Natal JOUBERT sabotier, Jean PAPIN Tisserand, François LIMOUSIN coutelier. 
      • un enfant naturel. 
      • 30 B - 9 M - 10 S
    •  Prinçay, 
      • Deux enfants naturels
      • on baptise Louis de Rougemont... 10 ans. Protestant ? 
      • 8 B - 1 M - 4 S
  • Année 1670 : 
    • Availles :
      • 24 B - 13 M - 10 S
    • Prinçay : 
      • 10 B - 3 M - 3 S
  • Année 1669 : 
    • Availles :
      • 24 B - 9 M - 13 S
    • Prinçay : 
      • 11 B - 2 M - 1 S
  • Année 1668 :
    • Availles :
      • 5 Juillet : Marie DEGENNES femme d'Antoine GIRAUDEAU meurt probablement de suites de couches, elle a mis au monde la petite Anne, 15 jours avant, le 14 juin. 
      • Drame chez les AMETEAU ! Le père Jean, époux de Toinette PEHU et deux de ses enfants Louise (34 ans) et Philippe meurent à 15 jours d'intervalle. 
      • Simone MEUNIER accouche le 29 Décembre, trois semaines après la mort de son mari, François MERCIER. 
      • 29 B - 8 M - 11 S
    • Prinçay :
      • 11 B - 2 M - 1 S
  • Année 1667 :
    • Availles :
      • René FRADIN dans son registre nous parle Communion Pascale (M-1660-1667-Vue 8)
      • 24 B - 7 M - 12 S
    • Prinçay :
      • 6 B - 3 M - 0 S
  • Année 1666 : 
    • Availles :
      • 18 B - 12 M - 6 S
    • Prinçay : 
      • 4 B - O M - 0 S
  • Année 1665  :
    • Availles :
      • 2 Janvier naissance de Pierre enfant naturel de René ROIFFE ? et Jeanne LABBE. Un ROIFFE de la Cataudière ? 
      • 22 Janvier autre enfant naturel Reinarde fille de Pierre PROST. 
      • 31 mars : Les jumeaux AMETEAU, Claude le garçon et Louise la fille. Fils de Jean et FLEURAND Marie. 
      • 6 Juillet Et enfin un enfant exposé : François, qui a été trouvé sur une boutique de chault dont le père et la mère sont inconnus (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue72)
      • 26 B - 8 M dont 2 VIP - 9 S
    • Prinçay :
      • 8 B - 3 M - O S
  • Année 1664  :
    • Availles :
      • 11 juillet :baptème de Jacques, fils "putatif" de Jacques MORIN selon que nous l'a déclaré le parrain et de Dame Marie RAGUIN, fille d'Antoine maitre d'Hotel de la Tour d'Oyré. A été Parrain Guillaume RAGUIN et marainne Charlotte VOISIN
      • 21 Juillet Perrine GAULTIER, épouse de Maitre GAUVAIN est inhumée dans l'église. 
      • 28 Juillet 1664 François MOREAU fils de Fulgent et Perrine BECOGNEE paroissiens de Prinçay, est baptisé à Availles en l'absence du curé de Prinçay. 
      • 11 B - 10 M - 9 S
    • Prinçay :
      • 0 B - 0 M - 1 S
  • Année 1663 :
    • Availles :
      • 10 B - 6 M - 11 S
    • Prinçay :
      • 4 B - 1 M - 0 S
  • Année 1662  : 
    • Availles :
      •  23 décembre 1662 Louis DUDOIGT paroissien de St Jehan de Chault est trouvé mort dans la neige le long de l'Ozon  (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 18)
      • 10 B - 4 M - 46 S
    • Prinçay :
      • 4 B - 0 M - 0 S
  • Année 1661 :
    • Availles : 
      • 29 Aout : Moricet Catherine, mère de Lucas FOMBEUR, tomba morte proche la Croix des Savignées, disant son chapelet... (AD86/S-1629-1687-Vue 16)
      • 15 Octobre Jeanne veuve de Jean VIGNAULT, "limousin de nation"! 
      • 24 Octobre Décès de Dame Jeanne Cellier, veuve de RIBREAU seigneur de Poisron (Peut-être le Perron ?) Inhumée dans l'église. 
    • Prinçay :
      • 9 B - 1 M - 0 S
  • Année 1660 :
    • Availles :
      • BERTHELOT est vicaire (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue 63)
      • 20 janvier : Mort du curé COLLIN Etienne. FRADIN prend la suite. 
      • 16 B - 7 M - 5 S
    • Prinçay :
      • 4 B - 1 M 
  • Année 1659 :
    • Availles :
      • 14 B - 0 M - 2 S
    • Prinçay :
      • 0 B - 0 M - 0 S
  • Année 1658  : 
    • Availles :
      • Changement de curé : COLLIN  (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue47)
      • Naissance de jumeaux
      • 21 B - 0 M - 0 S
    • Prinçay :
      • 0 B - 0 M - 0 S
  • Année 1657  :
    • Availles :
      • Mort de Jean PAILLE notaire (épouse AMIET)
    • Prinçay :
      • 8 B - 0 M - 0 S
  • Année 1656 : 
    • Availles :
      • 19 B - 1 M - 2 S
    • Prinçay :
      • 1 B - 0 M - 0 S
  • Année 1655 :
    • Availles :
      • 22 B - 1 M - 0 S
  • Année 1654 :
    • Availles :
      • 14 B - 0 M - 1 S
  • Année 1653 :
    • Availles :
      • 9 B - 8 M - 9 S
  • Année 1652 :
    • Availles :
      • 16 B - 2 M - 49 S 
  • Année 1651 :
    • Availles :
      • 29 B - 7 M - 11 S
  • Année 1650  :
    • Availles :
      • 13 septembre : baptême d'un enfant de 16 mois noble de la Tour d'Oyré, prénom donné et imposé René Protestant ? (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue44)
      • 24 Octobre : Jumaux Tessier François et André
      • 22 B - 4 M - 10 S
  • Année 1649 :
    • Availles :
      • Changement de prêtre : FARGUAULT signe une fois puis vicaire à la signature insolite, Gilles ?. (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue40)
      • 24 B - 5 M - 12 S
  • Année 1648 :
    • Availles :
      • 32 B - 6 M - 12 S
  • Année 1647 :
    • Availles :
      • 22 Juillet : Marie CORNUAU baptème VIP 
      • 30 B - 13 M - 6 S
  • Année 1646 : 
    • Availles :
      • 29 B - 17 M - 13 S
  • Année 1645 :
    • Availles :
      • 29 B - 7 M - 17 S
  • Année 1644 :
    • Availles : 
      • 23 B - 7 M - 14 S
  • Année 1643 :
    • Availles :
      • 38 B - 6 M - 8 S
  • Année 1642 :
    • Availles :
      • 24 B - 5 M - 9 S
  • Année 1641 : 
    • Availles :
      • 35 B - 13 M - 4 S
  • Année 1640 :
    • Availles :
      • 18 B - 13 M - 8 S
  • Année 1639 :
    • Availles :
      • 19 Octobre : mort de Jehan LACHAUME étranger
      • 6 décembre : Marguerite MARIN, femme de Martin COUDREAU, meurt des suites de ses couches, sa fille Perrine est née deux jours avant. 
      • 28 B - 8 M - 9 S
  • Année 1638 :
    • Availles :
      • François PAPIN le premier jardinier d'Availles répertorié ! 
      • 30 B - 14 M - 8 S
  • Année 1637 :
    • Availles :
      • 29 B - 7 M - 11 S
  • Année 1636 :
    • Availles :
      • Vincent VINAULT le premier maçon d'Availles répertorié ! 
      • 18 B - 5 M - 9 S
  • Année 1635 :
    • Availles :
      • 11 mars : POINCON Jean est enterré sans sermon, du fait de sa maladie (S-1629-1687-Vue 3)
      • 7 Octobre : du beau monde au baptême de Marie COUDREAU, fille de Mathurin et de Marguerite MARIN ! (AD86/Availles-en-Chat/B/1629/1668/Vue12)
      • 15 décembre : BERTRAND Marie, femme de CHOCARD André, meurt des suites de ses couches, son fils André est né le 9 décembre. 
      • 34 B- 7M - 9 S
  • Année 1634 :
    • Availles :
      • 25 Avril BARBOT Jeanne, femme de COUSIN Laurent, meurt des suites de ses couches. Son fils Louis est né deux jours avant. (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 3)
      • 15 B - 15 M - 7 S
    • Prinçay :
      • 1 B
  • Année 1633  :
    • Availles :
      • 21 mars : BAILLY Jean "fut tué" (AD86/Availles-en-Chat/S-1629-1687-Vue 3) 
      •  27 N - 9 M - 5 S
  • Année 1632 :
    • Availles :
      • 24 mai : André ARNAULT perd sa fiancée, Mathurine BREDOT (S-1629-1687-Vue 2)
      • 5 Septembre, Eléonord Paillé enterrée dans l'église. (AD86/S-1629-1687-Vue 2)
      • 19 B- 9 M - 7 S
  • Année 1631 :
    • Availles :
      • 13 B - 9 M - 38 S
  • Année 1630  :
    • Availles :
      • 28 B- 7 M - 10 S
  • Année 1629 :
    • Availles :
      • Charles Dauiceau prêtre indigne (qui n'a pas de charge). 
      • 7 B - 0 M- 1S
  • Année 1628  :
    • Availles :
      • 0B  - 0 M- 0 S
  • Année 1628  :
    • Availles :
      • 0B  - 0 M- 0 S
  • Année 1627 :
    • Availles :
      • 0B - 0 M - 0 S
  • Année 1626  :
    • Availles :
      • Février, changement de curé ! DEGENNES prend la suite de GUERINEAU (AD86/Availles-en-Chat/B-1621-1626-Vue 28)
      • 7 B  - 0 M- 3 S
  • Année 1625 :
    •  Availles :
      • 15 B
  • Année 1624 :
    • Availles :
      • 23 septembre : Baptème arrosé ? Le curé gribouille d'une écriture étonnante signe et se reprend...(AD86/B-1621-1626-Vue 23)
      • 27 B - 0 M - 0 S
  • Année 1623 :
    • Availles  :
      • 21 B- 0 M - 0 S 
  • Année 1622 :
    • Availles :
      • 1 Aout : Les premiers Jumeaux des registres d'Availles ! Perrine et Françoise GUILLOTEAU, fils de Jean et de MONDON Michelle. 
      • 21 B - 0 M - 0 S
  • Année 1621 :
    • Availles:
      • 28 avril : Jean PAILLE notaire royal parrain de Jean DEGENNES. 
      • 34 B - 0 M- 0 S
  • Année 1620 :
    • Availles :
      • 30 décembre : La p'tite Jacquette BAUDEAU est le baptème le plus ancien des registres d'Availles ! Le curé le mentionne après la première naissance de 1621. C'est le seul acte de cette année rapporté dans le registre.