samedi 22 février 2020

#Geneatheme - Les délibérations de conseil municipal #Availles86530



Reprendre, autant que faire se peut, le rythme des généathèmes proposés par Sophie Boudarel, une bonne résolution en ce début d’année. Participer à cet exercice d’écriture collective autour d’un thème imposé de généalogie est une excellente manière de varier le regard vers des horizons aussi divers que lointains.
En ce mois de février, nous partageons autour des délibérations de conseil municipal (DCM).
Ce sujet s’est naturellement inscrit au programme de l’atelier mensuel de généalogie d’Availles que j’ai le plaisir d’animer  au sein de la MJC des Petites Rivières (le prochain aura lieu le 4 mars). En effet, les séances commencent souvent par la courte présentation d’une ressource d’archives, et sa mise en valeur à l’aide d’un exemple particulier.

Les délibérations de conseil municipal sont conservées aux archives communales d’Availles. Elles sont reliées en registres, et débutent le 28 mai 1849. Drôle de date pour ouvrir un premier registre. Il y en eut sans doute d'autres qui,  hélas, n'ont pas traversé le temps.
Quelques feuillets isolés, conservés aux AD86, concernent les budgets des communes d’Availles et de Prinçay avant leur réunion en 1818.

Les délibérations municipales se lisent comme un roman, comme un polar parfois. Il en est ainsi de celles d’Availles-en-Châtellerault qui débutent  par les différents qui opposent les gens de Prinçay à ceux d’Availles, au grand agacement de  Monsieur Chabot, maire des dites communes si difficilement réunies.
En ouvrant le premier registre, nous basculons dans une saga availlaise truculente et fleurie, nous cheminons dans le temps et l’histoire au rythme des élans rédactionnels de monsieur le maire. Nous croisons les conseillers municipaux, leurs préoccupations, leurs ambitions, leurs espoirs, leurs revendications. Nous croisons les Availlais et leur difficile vie quotidienne, la liste des indigents, des enfants aidés, des veuves abandonnées, les malades condamnés par la lenteur de mise en pratique d’un progrès scientifique conquérant. Nous bataillons pour une armoire bibliothèque, nous croisons une brodeuse de bonnes mœurs, nous installons l’électricité afin que l’institutrice puisse enfin enseigner les parents d’élèves.

Pour le généalogiste, l’envie est là de tout lire, de tout collecter, de transcrire afin de faciliter les recherches, d’indexer, de partager afin de retracer enfin quelques parcours tombés dans l’oubli. Ces pages illustrent le quotidien de la ruralité, mais aussi  le courage, la ténacité, l’espoir des gens de biens et des gens de peu au sein de ce nid communal qu'est la maison commune.
Nous avons, à Availles, réussi à mener une transcription de ces ressources qui à défaut d’être littérale s’avère exploitable. Un fichier word facilite les recherches et renvoie aux pages des registres concernés.

Afin de mettre en valeur la richesse de ces documents, nous leur avons consacré trois « bistrot patrimoine » qui nous ont menés jusqu’à la Grande Guerre et que nous avons intitulés « Guerres et Paix à Availles ». Vous pouvez les consulter sur le site de la mairie


Et à la généalogiste que je suis, que m’ont apporté ces archives ?

  •  L'honneur de rédiger le parcours availlais d'un des plus illustres personnages du Grand Châtellerault : Monsieur Adrien Treuille. Vous pouvez retrouver ce travail dans le numéro 37 de la revue du CCHA, disponible en salle de lecture de la médiathèque Paul Emile Victor. 
  • L'honneur de rédiger pour la Société des Sciences de Châtellerault,  l'histoire de la maison commune d'Availles, publication à paraître en avril. 

  • Concernant la généalogie availlaise de la Godardière
  La vie si difficile de certains d’entre eux qui bénéficièrent d’un embryon de solidarité communale, bien avant l’idée même d’une solidarité nationale.   J’ai vu les Roy, les Rouget et autres Mondon se déplacer cahin-caha sur ces chemins si mal entretenus, continuellement à déblayer, au risque de voir leur vie basculer avec leur charrette dans les fossés.   J’ai vu l’école apprendre à lire à ce pauvre fils de Roy, journalier depuis la nuit des temps. C’est en traçant enfin son nom, qu’il saisira sa chance.
   J’ai vu la Grande Guerre et ses suites.    J’ai vu ces malheureux de Targé trouver une aide à Availles.
   J’ai croisé les voisins, les amis de Chabonnes.    J’ai vu les murs tomber, j’ai vu le courage, j’ai vu l’indifférence.     J’ai vu les croix tracées sur le papier revendiquer de voir renaître Prinçay.
    J’ai pesé  le peu de bois donné aux pauvres, le froid dans les maisons.     J’ai écouté les silences, j’ai vu monter les ambitions. Et surtout j’ai poursuivi le maillage de la généalogie, qui mène à confronter les archives, à multiplier les sources, pour en apprendre encore, pour comprendre enfin, pour trouver parfois.



Comme il est désormais de bon ton de s’inscrire dans un territoire, je suis allée consulter les sites internet des 47 communes du GrandChâtellerault, espace géopolitique dans lequel s’inscrit Availles-en-Châtellerault.
 Mon objectif : rechercher les communes du Châtelleraudais qui mettent en ligne leurs DCM les plus anciens.
Quelques données issues de mon périple numérique dans notre communauté d’Agglo :
-          13/47 communes ne possèdent toujours pas de site internet.
-          15/34 communes bénéficiant d’un site internet ne mettent aucune délibération en ligne.
-          18/34 communes bénéficiant d’un site internet mettent leurs délibérations contemporaines en ligne. Les plus anciennes datent de 2008.


Et qui l'eut cru ? 
Une seule...
Vous avez bien lu...
Une seule des 47 communes du Grand Châtellerault met en ligne ses délibérations de conseil municipal les plus anciennes. 
Il s’agit de la commune d'Availles-en-Châtellerault. 
Les DCM sont en lecture libre de 1849 à 1918, grâce au projet de valorisation des archives initié en 2016 par l'équipe municipale.




dimanche 2 février 2020

La clé des archives.




J’ai rendu, vendredi 31 janvier, la clé des archives de la commune d’Availles-en-Châtellerault.
Ma mission est terminée et ma démission a été acceptée il y a un mois par Monsieur Jean-Denis Vaslin, maire.

J’ai mené ce travail d’archivage, avec passion, enthousiasme, rigueur et assiduité, en parfaite entente et au service des élus, du personnel communal que je remercie pour leur patience et leur attention.
J’ai partagé avec vous les Availlais, autant que possible, ce plaisir des recherches en archives et cette responsabilité citoyenne de transmission qui est la nôtre. Vous disposez désormais d’un service  efficace, de documents en ligne et de moyens pour mener vos recherches et nourrir votre curiosité.

Cette décision de démission, indispensable à mon éligibilité, m’autorise désormais à un nouveau projet. Je m’engage PourAvailles Avec Vous, avec le même enthousiasme et la même énergie, auprès de l’équipe rajeunie, dynamique responsable et efficace, réunie par André CLUZEL pour les prochaines élections municipales.

De tout cœur, je vous remercie pour la mission que vous m’avez confiée il y a trois ans.
Je vous dis à bientôt j’espère, si j’ai l’honneur de mériter votre confiance.

En attendant, la citoyenne Godard, poursuivra l’atelier de généalogie (le 5 février) et le Bistrot Patrimoine (le 5 mars), avec l’espoir chevillé à l’esprit d’un retour prochain au Coq Hardi.


mardi 24 décembre 2019

Les Joyeux Noël d'Availles !


La cigogne et le Père Noël !!
Bienvenue aux petits Noël, Natal, Noëlle, et Marie !  
26 naissances particulières dans notre village les 24 et 25 décembre. 
Salut et fraternité au petit PAGE Jean né le 4 nivôse de l'an 7. 
 Joyeux Noël à tous !
Pensées à celles qui seront en salle de travail !
  • ANDRAULT Noël né avant 1624
  • BERTRAND Marie née le  25 décembre 1735
  • BAUDEAU Louis né le 24 décembre 1690
  • BOBIN Noël né avant 1611
  • BUSSEREAU Jeanne 24/12/1813
  • CHABOT Marie née le 25 décembre 1663
  • CREUZE Robert Augustin né le 24 décembre 1873
  • DEGENNE Marie née le 24 décembre 1721
  • DERINGERE Louise née le 25 décembre 1839
  • GASCHARD Natal  né le 25 décembre 1662
  • GAUVAIN Noël né avant 1614
  • JOUBERT Natal né avant 1645
  • MERCIER Jean-Noël 25 décembre 1736
  • MERLE Marie né le 25 décembre 1700
  • MEUSNIER Jeanne née le 24 décembre 1669
  • MORIN Jeanne Françoise née le 24 décembre 1717
  • NEVEU Jeanne 25 décembre 1727
  • OUVRARD Gabrielle 25 décembre 1660
  • PAGE Jean né le 4 Nivôse An 7 
  • PELTIER Marguerite née le 24 décembre 1736
  • PIGNON Louis né le 25 décembre 1695
  • SENECHAULT Augustine 24/12/1827
  • TRANCHANT Jean Denis né le 24 décembre 1783
  • VARENNES Paul 25 décembre 1644
  • VILLAUME Adèle 25 décembre 1846


samedi 30 novembre 2019

Z - Zigotos Zélotes - #ChallengeAZ #Availles86530





A nous les Zigotos Zélotes, de ce #ChallengeAZ
Les Zinzins d'aZerty
Les Zoniers 
Les Zazous
Les Zombies
Les Zygomateurs
ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZe End. 

Merci à tous ceux qui ont contribué à mener cet exercice.
 Anthony, Françoise, Thérèse, Nat', Nathalie, Brigitte pour vos articles personnels, curieux, originaux, impromptus. Ces participations me touchent beaucoup ! 
Merci  à tous ceux qui ont encouragé mes Zozotements sur les réZeaux Sociaux. 
Merci à tous ceux qui de vive voix ont partagé leur intérêt pour ces histoires de fantomes. 
Alors ? 
Rendez-vous l'an prochain ? 
 ???
En attendant, on enchaîne ! 
Ce WE, finalisation des articles patrimoine qui paraitront dans le bulletin municipal. 
Mercredi prochain, Atelier de généalogie
Jeudi prochain, Bistrot Patrimoine sur les hivers dans les archives. 
Je vous attends nombreux ou pas, car ce n'est pas un challenge ;)



------------
Récapitulatif de A à Z des patronymes présents aux cimetières d'Availles. 

Ancien cimetière, les patronymes de l'allée A
AUDIGUIER – AZILE - BEGEAU – BLANCHARD – DAVIOT – DEGENNE – DUVERGER - GARDIEN – GAULTIER - JOSEPH – LECAMP – LEPINE -  MARCHAIS – MARONNEAU - MONDON – MORICET – NAUDIN – PICHEREAU -  RIVOISY - SENECHAULT –  SIMONNEAU - TOUZALIN - RIVOISY – TRANCHANT - VITAL
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée A
ANGELBERT – BODIN - BRANGIER - DUVERGER – ENGEAMME – HOURCADE – HUYART – MAGNON – MORISSET - RENAULT - SAILLIER - SIMON - POROT
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en A
ALEXANDRE – ANDRE – ANJUERRE – AUTEXIER
----
Colombarium A
BLANCHARD - BOUTET - BOYER – CHAMAILLARD – CHAMPALLOUX –CHAUMONT -   JUTAN –  MIREBEAU - PASQUIER – PREDEAU – SERREAU
----------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée B
Les patronymes de l'allée B : AUTEXIER – ARNAULT - BAUDET -  BERTRAND - BIET - BLANCHARD – BOUDET - CAILLAUD - COLIN – DAGUET - DEBAIN - DEGENNE - DOUSSELAIN - DRILLEAU – DUPONT - DUVAU – DUVERGER - EVARISTE – FICHET – GABORIEAU - GIRAULT - GOUPIL - GRATEAU – GROUGEARD -  GUERIN - HILLERET - LAIRE - LEPINE - MAILLET - MAIRE - MARSAULT – NAUDIN - PARAT – PIGNON – PINAUD - POUPAULT - RAFFIEC - RIBREAU -  RICATEAU -  ROIT - ROY – ROYER -  SENECHAULT - SERREAU - SYBILLE - TOURET – TRANCHANT - VENAULT -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée B
BASSET - DAGUET - DRILLEAU - DEBAIN – DRILLEAU -  DUPONT - DUVAU - GRATEAU - MARRONNIER  - ROYER - SUARD - TOURET 
---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en B
BARBOZA - BEAUCHENE - BEAUDEAU - BEAUDET – BEAULU – BERGER - BIET - BODIN – BOISGARD – BOUAT - BOULINEAU – BOUTIN -  
---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée C
ANTIGNY- BARRE - BEAUDEAU – BEAUFILS – BERNARD - BIET – BLANCHARD - BODIN – BONNIN- CABANES -  COMTE - CRUGEON - FONTENY – GARNAULT –GENDRAULT - GENINET  -  GUERIN - GUINDEUIL – HENNETEAU - JOSEPH – KULYMCZUK - LAIZEAU -  LEPINE - L’HEREEC - LE ROUX –MARONNEAU – MESNARD – MORIN -  MORINNEAU  - MORINEAU -  PAIN – PALLUAULT - PIGNON – PINAUD - PRIEUR – RABEAU  -  ROUX - TESSON  - THIBAULT - TOUZALIN - TRANCHANT -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée C
ACHARD – CANO – CHAMAILLARD –  CONGOURDEAU – DARDAINE -  DEBAIN – DECHARTRE -  DENIBOIRE – EPIN – FLEURY - HALLUIN – LESCALLIER - MARONNEAU – MOREAU –  RATOUIT - TOUZALIN – THENEAU
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en C
CAILLAULT – CAILLE -  CARON - CHAINET – CARLES -  COUVRAT – CHAINET – COLOMBEAU – COGNEE
---------
---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée D
ARNAULT - BEAUVAIS - BOUCHET – BRAULT  - CHAMAILLARD – CLERTE – COGNEE -  COMTE – CONGOURDEAU -  DEBAIN – DOUCET – DOUSSELAIN -  GILBERT – GUILLOT - LANTZ – LAROCHE – LEPINE -  MARTIN - MARTINIERE -  MEUNIER - MORICET – PICHON -  PLANTE – RIBE - SABOURAULT – TARDY – TARTARIN -  TAYOIT – THIOLLET - TOUZALIN - TRANCHANT - VENAULT
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée D
BEAUCHAMP – BELLEVILLE – BEAUCHAMT - BEAUSSE – CHAGNON –  COMTE - CONGOURDEAU - DOUSSELIN –  FARGEOT - GALLAIS – LADOUGNE – MORIN – PERRIN - POUPAULT – VITAL
                                                                       ---------                                             
Cimetière de Prinçay, les patronymes en D
DAUSSE – DELAPORTE -  DEMARAIS - DEMAZEAU – DE VRIES – DIEBOLT – DRILLEAU - DUVERGER – DUMOULIN – DUBOIS - DRILLEAU
---------

--------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée E
ARNAULT – AZILE – BERTIN -  BERTON – BIET - BONNEREAU – CANTIN – CARTIER – CHARTRIN - COGNEE – CHOUARD - DALLET – DUVAU – GAULTIER – GELINET - GOBERT – GRATTEAU – GUINDEUIL – HENIN – MAINGAULT - MAIRIGAULT – MEUNIER – MILLAS – MONTAS – MORIN -  PAJARD – PERONNET - PICHON – PIGNON – POIZAIS - PRIEUR – RABEAU - ROBIN – ROUX - SENECHAULT – SERREAU – SUIRE – TESSON – TOUZEAU – URMANN – VALLET – VILET -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée E
- BECOGNE – BERTIN – GAULTIER – MIREBEAU – PERONNET - SOUCHET
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en E

---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée F
ARRIVEE - AZILE - BERTHON -  BION - CAILLAULT –  CARTIER – CROCHU - DABIN - DEBAIN – DEGENNE – GAUTHIER -  GIRARD – GRANDPIED - GUIGNARD – HENNETEAU - HILLERET – JOYEUX – LABROUSSE – LANTZ - LAURENT – PENOT – PRIEUR – QUENEAU - RIBRAULT - RIBREAU – SARRAZIN – SAINTON – SELLERIN – SENECHAULT - SIMON –SIMONNEAU –TANDOS -   TOUSSAINT – TOUZALIN – TRANCHANT – VALLET – VAUDON - VENAULT
                                                                       -------                                                          
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée F
BAROU – BRUNO -  CONGOURDEAU – CROCHU – LADOUGNE – LAMBURU – MOTHEAU - QUENEAU - TRANCHANT
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en F
FONTENY

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée G
ALEXANDRE – AUTEXIER - BERNARD – BIET – CROCHU – DUBOIS – ELLIN – FAULCON - FONTENY – FORT - GAULTIER – GIRAUDEAU – GUERIN – GUILLE – GUILLOTIN - HENNETEAU - JUSSIAUME – LAROCHE - LEPINE – MAILLET –  NIMESGERN – PESSY – PETITCLAIR – PIGNON -  PLAUD - RECOUPE – ROUGET – SABOURAULT - SERREAU – TESSON – TRANCHANT – TURQUAND – VAUDELEAU – VILLOME
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée G
AUDEBERT -
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en G
GABILLA – GAUDIN – GODARD –GRANDIN – SERREAU
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée H
BEAUVAIS – BENOIST - BERTON – BLANCHARD – BUSSEREAU – CHARAUDEAU – CHICHERY – DARDAINE -  DEBIN -  DEGENNE – DEMAZEAU – DESLANDES – DOUSSELAIN – DUBOIS – GARNAULT - GATINEAU – GIRAUDEAU – GOYET – HENNETEAU - LEPINE – MAGNON - MARTINIERE – MERINIS - MILLET – NICOU -  OUVRARD – PAIN -  PICHARD – POIDEVIN – RENAULT – RIBE – RICHARD – ROBINEAU - ROUGET -  SALVERT – SENECHAULT - SERREAU – SIMON – SIMONNEAU – SIROT - SUIRE – THIOLLET – TOUZALIN – TRANCHANT
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée H
DEMIOT - KUDELA – LASSERE – LECUYOT – LE HENAFF - LIMOGES - MAITRE
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en H
HARDOUIN DUPARC -
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée I
AUMONIER – AZILE – BASSET - BEAUDEAU – BION – BRUNET – CRUGEON – DOUCET – DUBOIS – DUVERGER – ELLIN – ESTRADE – FONTENY -  FORGET -  GENINET - GRATEAU – HENNETEAU - LAROCHE – LECAMP - LEGER – LIVET – MAGNON – MORIN -  NAUDIN – NEVEU –  PAPILLON – PARAT – PLAULT – ROY – TOUZALIN – VILLOME – VYAS -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée I
DUBUISSON – GUILBAUD - TESTARD
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée J
ARNAULT – BASSE – BASSET - BEAUDEAU – BOULINEAU – BRAGUIER – DAVAUX -   DAY – DEGENNE - DEMAZEAU – DOUSSINEAU – FURGE - GALIPEAU – GAUDIN -   GAUTHIER – GRECH -  GUERIN - JOYEUX - LEPINE -  MALLET – MARSAUD -  MEUNIER – MICHEL – PLAULT – RABAULT – RENAULT - RIMBERT – THOMAS – YVERNAULT

-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en J
JOSEPH
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée K
BERTON – CHATILLON –  COMTE -  DESCHAMPS – FONTENY – GAUDIN –GRATEAU – JOYEUX – LEPINE – LONGER - MARSAUD – MEUNIER - PREVAU – RIBE – RIBREAU -  SUIRE - TESSIER
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée K
JUTAN -
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée L
ANDRAULT – CHABOT – FURGE – GRANDIN – HILLERET – IMBERT - LEGER - LEPINE – MENECAY – MORIN – PAJARD – RIBREAU – ROUX - ROY – VILLOME – ZANKER
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en L
LAURANS - LEVEAU
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée M
ARNAULT – BARRAULT – BECOGNE – BLANCHARD -  BOUTET – BUSSEREAU – CABILLAT – DAVAUX – DECOURS – DEGENNE - DOUBLEAU – GIRAUDEAU – GRANDIN – DAVAUX – LABROUSSE - LEPINE – MAINGAULT – MORIN – RAYMOND – RIBREAU – ROBIN
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en M
MARNAY – MILLAULT – MILLOT – MINEREAU - MURET
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée N
ARNAULT – BLANCHARD – CLERTE – DOUBLEAU - GRANDIN – HILLERET – LAUGEL - LEPINE – MARTIN – MERCIER – MORIN – RIBREAU – RICHARD - SAIVEAU -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en N
NAUTRE -

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée O
ANTIGNY – BILLERA – DAVAUX – DELAFOUCHARDIERE – DUFFAULT – FURGE – GRATEAU – LANTZ – LE VERT – MONTAS – MORIN - OLIVIER – PELLETREAU -  PICHON – RABEAU – RICHARD – ROUX de BEZIEUX – ROY – TREUILLE -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée P
AUMONT -  BERTON – BILLE – BLAIZE DEMAISONNEUVE – BONSON – BOULINEAU – CHOLET - DABIN – DESCHAMPS – FAGES – GENINET – HENRY – HERAULT – JOSEPH - LANCEREAU – LEGRON -  LESIMPLE – MORICET – PASCAULT – RECOUPE – RION – THOMAS – TOUZALIN – TRICOCHE  - VENAULT – YOUX -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en P
PAIN - PETIT -
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée Q
AZILE –BARRAULT – BERTON – BOBIER – BODIN - CAZALLAS – CHOLLET – COLAS – COMTE – DECHARTRE – DIASCORN – DIEZ – DUBOIS – GUYOT – MARTINIERE – MEUNIER –  PAIN – PAQUIER – PENOTY – PICHARD – PICHON – RIBREAU –ROBIN – SIMON - TRANCHANT – VALLET – WALKER
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée R
AUDINET – BODIN – BRANDIN – CHAMBON –  CRESPIN -  DESLANDES - FAUCHEUX - GAUTREAU – HOUDARD – MARCHANDISE – MAUDUIT – MERY - PENOT – RION – ROSSARD -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en R
RIBREAU - ROY -
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée S
BODIN – DEBURAULT – DIETRICH – GOURDON – GUERY - JOLLY - LEPINE – LIBREAU – LISABOIS – RIPOTEAU -  ROCK - TRANCHANT
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en S
SARRAZIN – SENECHAULT – SERREAU - SIMONNEAU
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée T
CAILLAUD – DUVERGER – GAULTIER – GIRAULT - LEPINE – RIVOISY -
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en T
TEXIER – TOUILLET - TRAIN – TRANCHANT -
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée U
CONGOURDEAU – CRUGEON – GIRAULT – JOUBERT – LAUBET – RION - ROBERT
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée V
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée W
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée X
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en
---------

---------
Ancien cimetière, les patronymes de l'allée Y
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en Y
YVON -
---------

Ancien cimetière, les patronymes de l'allée Z
-------
Nouveau cimetière, les patronymes de l'allée
 ---------
Cimetière de Prinçay, les patronymes en


vendredi 29 novembre 2019

Y - Youpi - #ChallengeAZ #Availles86530


"Un passage par le cimetière d'origine de votre famille vous donne deux ancêtres de plus, car leurs noms étaient inscrits sur les tombes". 

De A à Z j'ai tenté de vous dire l'importance des ressources du cimetière. 
 Alors ne perdez pas une minute, filez passer commande chez Archives et Culture pour frimer sous l'sapin, même avec les questions qui sentent... le sapin ;)
Le lien pour acheter le jeu : 
Youpi !  



jeudi 28 novembre 2019

X - eXhumation #ChallengeAZ #Availles86530



Le 12 juin 1873 est consacré le nouveau cimetière. L'ancien cimetière de l'actuelle place est fermé à clé. A partir de cette date, tous les défunts du village sont inhumés au nouveau cimetière. Pendant 5 ans, les familles ont la possibilité de translater les tombes de leurs proches de l'ancien vers le nouveau cimetière.
La vente des premières concessions améliore la gestion financière de cette lourde charge communale que constitue la translation du cimetière.


1 mars 1878, le conseil municipal décide de détruire l'ancien cimetière, pour en faire un place publique. Il ne faut plus tarder à décider de la conservation des tombes, car le 20 septembre, l'exhumation et l'enlèvement des pierres tumulaires sont programmés. Tout est enlevé. Les exhumations qui devaient avoir lieu ont été faites. Les délais sont depuis longtemps expirés. Le conseil peut donc à son gré disposer du terrain. 
Les mots, le ton employé expriment la douleur du sujet, les réticences des habitants, les difficultés à mettre un point final à cette délicate opération.

Ainsi parmi les premières concessions vendues qui nous restent, celle de la famille PETIT qui prend en juin, donc tardivement cette douloureuse décision de translation.
 François PETIT, meunier au Chillou, commune de Châtellerault, agissant tant en son nom qu'en celui de M. Joseph PETIT meunier demeurant à Ozon, commune de Châtellerault et de Mme VERDIN née PETIT domiciliée à Naintré, ses frère et soeur ;
Arrêtons : 
Art 1er - Il est concédé à perpétuité à M. François PETIT, ce acceptant, une portion de terrain de deux mètres superficiels dans le nouveau cimetière de cette commune pour y transporter de l'ancien cimetière les restes mortels de : 1er M. François PETIT, leur père décédé en cette commune le vingt huit janvier mil huit cent soixante treize ; 2e et Mme Catherine GUILLET, leur mère, épouse du précédent, décédée aussi en cette commune le treize décembre mil huit cent soixante quatre. 
Le 20 juin 1878. 

Veritable arbre généalogique, ce modeste document montre que le rapport à la mort change, les meuniers du Chillou et d'Ozon ont à coeur de pouvoir continuer à se recueillir sur les tombes de leurs parents.
Nous ne savons localiser cette tombe dans le cimetière.


La municipalité  abandonne l'idée de vendre le terrain de l'ancien cimetière, et répond ainsi aux besoins des availlais. Les murs sont détruits, les pierres revendues, la nouvelle place est aménagée et on la plantera de marronniers.


Source : Archives municipales.

mercredi 27 novembre 2019

W - War - #ChallengeAZ #Availles86530



Aux enfants d'Availles Morts pour la France. 
Ces tombes particulières se distinguent par une petite cocarde, symbole du Souvenir Français qui veille à la mémoire. 






mardi 26 novembre 2019

V - voitures - #ChallengeAZ #Availles86530


Mais à quoi ressemblait le corbillard d'Availles en 1933 ?

Délibération du 18 novembre 1933 : Le conseil décide que les jours d'enterrement, le corbillard ne rentrera plus dans le cimetière et les cercueils seront déposés sur l'allée centrale pendant le service. 
De même qu'il sera interdit aux propriétaires riverains du cimetière de planter des arbres à moins de 3 mètres du mur de clôture. 
Sources : Archives municipales d'Availles. 


lundi 25 novembre 2019

U Usure - #ChallengeAZ #Availles86530


Poursuivons notre cheminement au cimetière.
La mémoire ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.
La mémoire lutte contre l'usure des pierres.
Certaines tombes resteront probablement silencieuses.
Conserver ces vieilles pierres usées ?
Une manière d'écouter le silence.



samedi 23 novembre 2019

T - Thiollet-Martin par Brigitte Billard #challengeAZ #Availles86530






C’est une photo de mariage comme tant d’autres.
Le 29 avril 1920, Maurice Adrien Thiollet épouse Denise Renée Martin à Availles-en-Châtellerault.
Mais Maurice Adrien est « spécial », il est né à Latillé, et il apparait dans ma base de généalogie, celle où j’essaie de reconstituer les familles de Latillé.

Avant que je commence les recherches pour cet article, les parents de Maurice, Toussaint Thiollet  et Marie Radegonde Girard, sont présents dans ma base de données jusqu’au recensement de 1896, quand ils habitent encore à Maury, village de Latillé, avec leurs sept enfants.



AD86 – Recensement Latillé 1896 – vue 16-17/27
Je retrouve la famille en 1901, au lieu-dit Terrefort à Doussay. C’est là que Marie Adrienne, l’ainée des enfants, se marie le 6 septembre 1904 avec Narcisse Gilloire. La famille s’installe à Antran le 14 août 1908, si l’on en croit les registres matricules des fils, qui indiquent tous cette même date. En 1909, Antonin, un des fils, se marie à St Genest avec Herminie Rivalier. C’est à Availles qu’a lieu le troisième mariage de la famille, le 8 octobre 1910, celui d’Eugène, le second des enfants, avec Gabrielle Bardin. En 1911, toute la famille sauf Eugène et son épouse vit encore ensemble, à Antran.
Maurice Thiollet est le dernier fils d’une fratrie qui compte cinq frères, nés entre 1879 et 1895. Ils vont tous être impliqués à différents niveaux dans les événements de la Première Guerre Mondiale, et vont tous en revenir. Rares sont les familles à avoir eu cette chance.
·         Aimé Eugène – classe 1899 Chatellerault – matricule 1372 – fait toute la campagne à l’intérieur, entre autres au 69e RIT , puis au dépôt du 125e RI. Il revient à Availles le 27 février 1919
·         Emile – classe 1901 Chatellerault – matricule 76 – commence par une période aux armées, au 9e escadron du train des équipages. Malade en avril 1915, il est évacué jusqu’en décembre. Enfin, du 24 décembre 1915 au 4 février 1919, il retourne aux armées, dans l’artillerie, au 26e régiment d’artillerie.
·         Antonin – classe 1903 Chatellerault – matricule 284 – fait toute la guerre au front, dans des unités combattantes, souvent en 1ere ligne. Il est blessé trois fois : en 1914, 1915 et 1918, et chaque fois il retourne au front.

    Il est cité à l’ordre du régiment, et reçoit la Médaille militaire, ainsi que la Croix de guerre avec étoile de bronze. 


 ·         Gustave – classe 1910 Chatellerault – matricule 646. Il fait la première partie de la guerre dans une unité combattante, au front, le 32e RI. Blessé lors de la bataille de Champenoux le 25 aout 1914, il retourne aux armées le 13 juillet 1916 comme téléphoniste et agent de liaison dans différents régiments de première ligne. Il est cité à l’ordre du régiment et est libéré pour retourner dans les foyers en août 1919. Il est titulaire de la Croix de guerre.


·         Maurice Adrien, notre futur marié – classe 1915 Chatellerault, matricule 732 – sous l’uniforme du 13 février 1915 au 13 septembre 1919, sert successivement dans l’artillerie, le train et au 2e groupe d’aviation.
A Noël 1919, les cinq frères Thiollet sont revenus dans leur foyer, un bonheur que beaucoup de familles, à Availles ou dans le reste de la France, ne connaissent pas.
En 1921, seuls deux des frères habitent à Availles ; Eugène et Maurice, qui sont propriétaire exploitants.
En 1926, ils sont quatre à s’être installés à Availles : Eugène et Maurice ont été rejoints par Adrienne et par Emile, qui ne figurent plus dans le recensement de 1931. 
Je vous ai parlé d’une photo, peut être est il temps de vous la montrer. Voici la photo de mariage de Maurice et Denise.


 A la droite du marié, Maurice Thiollet, est assise sa mère, Marie Radegonde Girard.

C’est en remontant les racines de Marie Radegonde, pourtant née à Vasles le 10 aout 1856 qu’on revient à Latillé, et que je me retrouve à cousiner – de loin, très loin – avec toute la fratrie Thiollet. Et pas juste une fois par hasard, non par 4 couples d’ancêtres différents, et par mes deux grands parents maternels. Ca en fait du cousinage à ce niveau.

Alors comme un petit dessin, que dis je un, quatre petits dessins, valent mieux qu’un long discours, voici les ancêtres communs entre mes grands parents maternels, Achille Reau et Marie Rose Guignard, et Maurice Thiollet et ses frères.


-----------
Le mot de la sorcière.
Passionnés de généalogie, ce n'est pas à vous qu'il faut présenter Brigitte Billard, la plus parisienne et la plus insatiable de nos généalogistes de la Vienne ! Des plus humbles aux plus puissants, l'arbre de Brigitte est une source inépuisable de recherches, de balades, qu'elle nous conte avec talent et précision dans son blog Chroniques d'antan et d'ailleurs. Dans la Vienne, on la sait ancrée à Latillé, et voilà qu'elle s'invite à Availles ! Brigitte est généreuse et a le sens du partage, elle porte aujourd'hui son regard sur une de nos plus anciennes photos de mariage. 
Cette photo fut prise au Pigeonnier du Perron, ancienne propriété de Descartes et toujours propriété de la famille Thiollet.